themes/default/item_post.html.twig

Haute-Vienne : 4 personnes soupçonnées d’avoir dégradé des mats de mesure placées sous contrôle judiciaire

Entre le 6 juillet et le 21 octobre 2022, plusieurs mats de mesures ont été dégradés en Haute-Vienne. Les investigations ont conduit à l’identification de quatre personnes qui ont été interpellées le 18 janvier 2023

  • Par: Denis Surfys
  • Date:

Entre le 6 juillet et le 21 octobre 2022, plusieurs mats de mesures ont été dégradés en Haute-Vienne. Ces dégradations ont consisté dans le coupage de câbles soutenant les mâts, occasionnant leur effondrement.

Il faut savoir que les mats de mesures sont installés, après l’obtention de différentes autorisations. Des opérations de mesures du vent sont alors effectuées grâce à la pose de mats de mesure éoliens d’une hauteur variable dépassant parfois les 100 mètres. On trouve également sur ces équipements des appareils de mesure des sons d’animaux. Ces études durent au moins un an.

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet et confiée à la section de recherche de Limoges. Elle s’est poursuivi dans le cadre d’une information judiciaire, ouverte le 21 octobre 2022, des chefs de dégradations en réunion par des personnes dissimulant leur visage et association de malfaiteurs.

Les investigations ont conduit à l’identification de quatre personnes qui ont été interpellées le 18 janvier 2023, placées en garde à vue puis déférées le lendemain devant le magistrat qui les a mises en examen. Les mis en examen ont entre 25 et 62 ans et sont sans activité. Trois d’entre eux ont des casiers judiciaires vierges. Une a déjà été condamnée en 2015 pour infraction de TAG.

Les mis en examen ont été placés sous contrôle judiciaire. La peine encourue est de 10 ans d’emprisonnement.