La remontada du CSP en JeepElite

12 février 2020 Limoges CSP Sport


Le Limoges CSP a réalisé une très belle opération à domicile au Palais des Sports de Beaublanc en s’imposant 78/55 face au Mans lors de la 23ème journée de JeepElite de basket. Une victoire qui permet à Limoges de se replacer pour la course aux playoffs.

Il y a quelques mois, on parlait de maintien dans les couloirs de Beaublanc : aujourd’hui, on parle de playoffs. Le début de partie est compliquée pour les deux formations. La réussite n’est pas au rendez-vous et le manque d’adresse est criant, notamment sur les trois tentatives derrière la ligne de Gyniard qui fuient le cercle. Mais l’intensité locale est positive et la défense de Limoges gêne beaucoup la formation mancelle. Nelson, puis Beyhurst, harcèle les meneurs visiteurs, qui ne trouvent pas la solution. De son côté, le CSP met en place ses offensives, avec quelques banderilles plantées par Invernizzi et Lang. Limoges est dans le vrai, menant de 15 points au milieu du deuxième 1/4 temps. Mais cette formation du CSP est encore friable : en seulement trois petites minutes, le Mans accélère, sous l’impulsion de Valentin Bigote et Antoine Eito qui ramène leur équipe à six petites longueurs du CSP à la pause (43/37).

Le retour des vestiaires est à l’image de la fin de la première période : Limoges se fait peur, et le Mans reprend confiance. Mais depuis l’arrivée de Medhy Mary, cette équipe limougeaude a pris l’habitude de ne rien lâcher. Conklin, exemplaire hier soir, montre l’exemple, se battant sur chaque rebond, obtenant au passage quelques fautes sur des paniers bonifiés. Gardant en mémoire la défaite il y a quelques jours du côté de Strasbourg, la défense du CSP reprend le dessus et les coéquipiers de Vee Sanford creusent l’écart. Hugo Invernizzi brille et Jerry Boutsiele fait le ménage dans la peinture. Limoges s’impose logiquement, reprenant par la même occasion le point average au Mans (qui était de 18 points). Une soirée parfaite qui permet au CSP de chiper la 8ème place au classement à son adversaire du soir.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile