25ème journée JeepElite : victoire du CSP face à Monaco ( 82/74 )

31 mars 2018 Limoges CSP Sport


Le choc de la 25ème journée de JeepElite était à Beaublanc. La redoutable équipe de l’AS Monaco était en terre limousine pour confirmer sa domination sur le championnat de France de basket

Côté compositions d’équipe, on note le retour de Jaiteh dans le 5 majeur du CSP à la place de Samuels.

Limoges doit gagner en régularité ( 34/38 )

Le CSP démarre cette rencontre avec de bonnes intentions. Josh Carter met d’entrée Limoges sur les bons rails. Et la pression limougeaude se fait également ressentir en défense, Traoré est bien pris sous le cercle. Le CSP enchaîne les actions offensives intéressantes, Joyce se retrouve seul dans le corner à 3 points. C’est raté, mais la bonne agressivité des locaux permet de prendre le rebond offensif. Limoges est vraiment bien rentrée dans la partie, en coupant les lignes de passes et les blancs mènent 6/2 après 2 minutes de jeu. Ca va bien sur les lignes arrières du CSP, et ça va également bien à l’intérieur avec ce bras roulé bien senti de Jaiteh qui tombe dans le cercle. Un Mam Jaiteh très intéressant dans ce premier ¼ temps qui se permet même de réussir quelques shoots au poste. Mais la Roca Team ne se laisse pas distancer, et Lacombe, puis Evans, permettent aux rouges de recoller rapidement au score. Monaco reprend du poil de la bête, et l’entrée de Kikanovic sur le parquet fait mal à la raquette locale. Milling prend alors l’option Samardo Samuels pour répondre à Mitrovic. Le match s’équilibre et Hayes redonne un coup d’accélérateur au CSP sur plusieurs drives dont il a le secret. Le CSP reprend l’avantage sous l’impulsion de l’arrière américain après 8 minutes de jeu. Limoges joue bien, les systèmes fonctionnent. Mitrovic demande le temps mort. Ce n’est pas le Monaco des grands jours qui est pour le moment sur le parquet de Beaublanc. Mais les visiteurs ont de l’expérience, profitant des bonnes positions extérieures pour réussir quelques tirs à longue distance. Le CSP mène 19/15 à la fin du premier ¼ temps, avec dix premières minutes en demi-teinte.

Monaco marque dès le début de ce deuxième ¼ temps. Mitrovic demande plus de rythme à ses joueurs qui s’exécutent. De l’autre côté, Limoges est en délicatesse avec son shoots, et Monaco en profite pour recoller rapidement au score, grâce notamment à DJ Cooper qui commence à trouver son rythme de croisière, prenant quelques tirs derrière la ligne des 3 points. Les offensives monégasques sont plus tranchantes, le CSP relâche sa défense, et Monaco mène 21/24 après 13 minutes jouées. Milling demande le temps mort. Et sur l’action suivante, Joyce se retrouve seul dans le corner. C’est dedans à 3 points sur ce système intéressant. Le temps mort du coach limougeaud à fait du bien, et Limoges remet en place une défense convenable. Le rythme de la rencontre augmente, les shoots tombent et les équipes se répondent coup pour coup. Bouteille remet Limoges devant, mais Craft répond dans la foulée. On approche de la mi-temps, et sur une sublime passe de Lacombe, Kikanovic termine dans la peinture. Limoges tient la barre face à la Roca Team, et Conklin gratifie Beaublanc d’un move magnifique qui lui ouvre le chemin du cercle. Milling demande un nouveau temps mort, il reste une minute à jouer en 1ère mi-temps et Monaco à l’occasion de faire un petit écart avant la pause. L’AS Monaco à la possession … Cooper tente sa chance à 3 points … C’est raté ! La contre-attaque s’enclenche côté CSP, Joyce accélère, il reste 3 secondes, il tente le double-pas … Raté ! Monaco mène 34/38 à la mi-temps.

Limoges se fait peur ( 82/74 )

Le CSP démarre mal cette deuxième mi-temps, avec une faute offensive dès sa première action. Côté Monaco, c’est Joseph qui ouvre le compteur des visiteurs en seconde période. Limoges met en place un système pour Carter : le ballon arrive sur l’américain derrière la ligne des 3 points. C’est dedans. Le CSP retrouve des couleurs, Joyce accélère et place un double-pas bonifié d’un lancer franc. Monaco connaît un léger passage à vide et Beaublanc pousse son équipe. La défense locale est bien en place, laissant peu de solutions aux monégasques. Mais comme depuis le début du match, les mauvais passages des visiteurs sont de courtes durées, et Evans profite d’un bon décalage pour inscrire trois nouveaux points. Le match est équilibré et la défense du CSP continue d’être performante malgré les quelques éclairs rouges. De l’autre côté du parquet, c’est Hayes qui se charge du travail offensif, prenant sa chance avec réussite à longue distance. L’AS Monaco balbutie son basket, perdant beaucoup de ballons et butant sur le mur blanc. Et Limoges poursuit offensivement son bon travail, provoquant une nouvelle faute technique de Robinson. Les lancers francs pleuvent sur le cercle rouge et le CSP reprend 4 points d’avance à 3 minutes de la fin du troisième ¼ temps. Mitrovic demande le temps mort. Mais rien ne se passe comme prévu pour Monaco, et le CSP reprend sa marche en avant dès le retour sur le parquet, par l’intermédiaire de Conklin. La Roca Team est dans le dur et Limoges en profite pour enfoncer le clou. Le match est tendu et les fautes tombent. Le ballon circule bien, Conklin est à l’intérieur, il ressort le ballon sur Carter à 3 points … Ficelle ! Un Josh Carter retrouvé qui réédite le même shoot sur l’action suivant. Beaublanc est en fusion et Limoges mène 66/52 à la fin du troisième ¼ temps.

Les dix dernières minutes commencent. Une copie conforme du troisième ¼ temps : la défense limougeaude est en place, le CSP récupère des ballons et Samuels termine par un dunk monstrueux. Monaco n’y est plus du tout, enchaînant les mauvais choix et les fautes, jusqu’à ce que Cooper s’illustre à longue distance. Et Limoges se fait peur, voyant la Roca Team trouvait des solutions derrière la ligne des 3 points : à 8 minutes de la fin du match, Limoges mène de 10 points. Milling demande le temps mort. Le ballon arrive dans la raquette sur Samuels. L’intérieur du CSP travaille et obtient une nouvelle faute, rajoutant deux points supplémentaires pour Limoges sur les lancers. Mais Monaco poursuit son travail à longue distance, trouvant un nouveau système pour Robinson. Et l’expérience de Samuels paye dans ces dernières minutes en convertissant un nouveau shoot au poste. La rencontre se crispe, et toutes les offensives peuvent être décisives. La tension est à son comble et Monaco revient à 4 petits points du CSP qui voit son avance fondre comme neige au soleil. Heureusement Jaiteh redonne un peu d’air aux blancs sur deux contres express qui remette Limoges en position favorable. On rentre dans le money time. Jaiteh défend dur dans la peinture, Kikanovic obtient deux lancers. Limoges est toujours devant à 2 minutes de la fin du match, 78/72. Dru Joyce prend la mène, le ballon arrive jusqu’à Hayes. L’arrière américain conserve le ballon et obtient la faute, ne convertissant qu’un seul lancer sur les deux disponibles. Monaco récupère le ballon … la contre-attaque est lancée, mais le CSP garde son sang-froid, et Jaiteh va chercher le rebond défensif. Le leader monégasque tombe à Beaublanc et Limoges remporte une victoire prestigieuse dans cette 25ème journée.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile