Violences aggravées sur un policier

14 mai 2019 A la une


Lors d’une intervention pour retrouver un mineur qui avait volé une voiture avant de l’incendier les policiers ont été pris à partie par un groupe de jeunes. Un policier a même été blessé après avoir reçu un coup de poing au visage.

Tous les mis en cause ont été placés en garde à vue et incarcérés en attente de leur passage en comparution immédiate devant la justice.

Le jeudi 9 mai 2019, aux alentours de 0h50, les policiers se sont rendus sur la RD98 (à la sortie de Feytiat) pour un incendie de voiture. Rapidement ils ont découvert que la voiture avait été volée et que l’incendie était d’origine criminelle. Ils ont fait le rapprochement avec des informations transmises par les gendarmes sur le dit véhicule détruit par les flammes. Ce dernier aurait été volé par un mineur de 17 ans (originaire des Deux Sévres), connu des policiers limougeauds et susceptible de se trouver dans le secteur de la rue Victorien Sardou.

« Des policiers bloqués par un groupe de jeunes »

Les fonctionnaires de la BAC (brigade anti criminalité) se sont rendus en civil sur les lieux. Ils ont remarqué un groupe de 6 à 7 personnes dont un correspondait au signalement du mineur recherché. A ce moment-là, le jeune vêtu d’une veste de jogging a tenté de dissimuler soin visage sous sa capuche en prenant la fuite alors que le reste du groupe entourait la voiture les empêchant de le suivre.

« Un policier frappé au visage »

L’ambiance s’est très vite tendue et des coups de pieds étaient donnés par les individus sur le véhicule de fonction. Un des policiers a été pris à partie au moment ou il cherchait à sortir du véhicule. Il était en prise avec une femme alors qu’un autre individu en profitait pour lui porter un coup de poing au visage. Les deux agresseurs ont été interpellés et placés en garde à vue.

A 8h50, après identification et localisation des autres individus les policiers interpelaient l’auteur du vol du véhicule retrouvé calciné ainsi que 4 autres personnes dont 1 femme. Les premières auditions révélaient que le jeune mineur avait volé la voiture à sa famille d’accueil ainsi qu’une console de jeu. Il avouait avoir vendu la console à un inconnu et avoir brûlé la voiture avant de rendre une visite à des amis limougeauds. Le couple interpellé pour les violences envers les policiers a reconnu les faits ainsi que les dégradations sur la voiture de police.

« Incarcérés en attente de leur comparution immédiate »

Le mineur, auteur du vol et de l’incendie du véhicule, a été à la demande du magistrat placé en foyer fermé et sous contrôle judiciaire. Le second mineur, fils de la femme ayant agressé le policier, a été placé en famille d’accueil à proximité de Feytiat. Les trois autres majeurs ont été incarcérés à la maison d’arrêt de Limoges, dans l’attente d’une comparution immédiate.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile