Une tentative d’escroquerie à l’assurance déjouée par les gendarmes

27 octobre 2018 A la une


Deux responsables d’une entreprise d’aménagement paysager, implanté à Aixe sur Vienne, ont fait croire à un cambriolage pour tenter d’escroquer les assurances. La supercherie a été rapidement mise à jour par les enquêteurs après un examen minutieux de la comptabilité. La plupart des objets « présumés » dérobés ont été retrouvés dans un local indépendant de l’entreprise.

Le 29 août 2018, les gendarmes d’Aixe sur Vienne ont recueillis la plainte pour vol qui avait été déposée par les responsables d’une entreprise d’aménagement paysager implantée sur la commune. Le vol de plusieurs engins et de matériels nécessaires aux travaux et entretiens d’espaces verts était déclaré.

Une enquête judiciaire était alors déclenchée par les gendarmes qui procédaient aux constations d’usage et aux premières investigations. Des traces d’effraction étaient constatées sur les portes d’accès au local de stockage des matériels et engins déclarés volés. A l’époque, des vols de même nature, avaient été recensés dans le département de la Haute-Vienne mais également dans les départements limitrophes. Les investigations permettaient d’établir qu’un tracteur tondeuse, déclaré initialement volé, avait fait l’objet d’une reprise commerciale par un professionnel de la vente de ce type de matériels, dans le département de la Haute-Vienne.

« Examen minutieux de la comptabilité »

Dès lors, les gendarmes orientent leur enquête sur une possible fausse déclaration d’un cambriolage et une tentative d’escroquerie à l’assurance. La poursuite des investigations, en particulier l’examen minutieux des documents comptables de l’entreprise confirmant leurs soupçons, les enquêteurs interpellent et placent en garde à vue, le jeudi 25 octobre 2018, les deux responsables de l’entreprise (un homme et une femme). La perquisition effectuée à leur domicile amène la découverte d’un souffleur de feuilles thermique déclaré volé lors du cambriolage du 29 août 2018.

« Une fausse déclaration de cambriolage »

Entendus sur les faits, les deux responsables finissent par avouer avoir menti aux gendarmes en faisant une fausse déclaration de cambriolage de leur entreprise pour tenter d’obtenir les indemnisations auprès de leur compagnie d’assurance. Ils avaient eux mêmes pratiqué des traces d’effractions sur les portes du local de leur entreprise pour accréditer la thèse du cambriolage. L’ensemble des matériels déclarés faussement volés (tronçonneuses, tailles haies thermiques, débroussailleuses thermiques, souffleurs thermiques, 2 tracteurs tondeuse dont un de haut de gamme d’une valeur de plus de 3000€, ont été découverts, stockés dans un autre local, indépendant du siège de l’entreprise.

A l’issue de leur garde à vue prolongée, ils font l’objets d’une convocation en justice devant la tribunal correctionnel de Limoges ou ils devront répondre de leurs actes pour le 12 avril 2019.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile