Une retraite méritée pour Elliot

5 août 2019 A la une


Fin juin 2019, après 8 ans de bons et loyaux services au sein de l’unité canine de la Police Nationale de Limoges, Elliot a pu faire valoir ses droits à la retraite. Il a été confié début juillet 2019, à une entreprise privée, au sein de laquelle il pourra se reposer, tout en assurant la sécurité des lieux. Les chiens de patrouille interviennent en assistance des autres équipages de Police.

Affecté en novembre 2011, à l’âge de 2 ans, à la Direction Départementale de la Sécurité Publique de la Haute-Vienne, Elliot a fait équipe avec trois conducteurs de « chien de patrouille ». Le dernier conducteur Franck, s’est particulièrement investi pour trouver un foyer d’accueil pour son fidèle compagnon à quatre pattes. Elliot a ainsi été confié, début juillet 2019, à une entreprise privée, au sein de laquelle il pourra se reposer tout en assurant la sécurité des lieux.

Les chiens de patrouille interviennent toujours avec le même maître chien, appellé conducteur de chien (dans le jargon policier). Les binômes interviennent généralement en assistance des autres équipages de police. Leur présence est très importante et permet de temporiser de nombreuses interventions, notamment face à un regroupement de personnes ou en présence de personnes alcoolisées.

Deux interventions marquantes :

Alors qu’ils intervenaient en assistance des effectifs de police à la sortie d’un établissement de nuit, un individu alcoolisé se rebellait ne voulant pas se laisser interpeller. Il voulait avec une dizaine d’individus en découdre avec les policiers. L’homme a interpeller portait alors des coups à Elliot qui lui saisissait le mollet dans un acte d’auto défense. Les policiers ont pu maîtriser l’individu au sol en toute sécurité. L’auteur des violences commises sur le chien a été condamné pour violences sur Agent Dépositaire de la Force Publique (Elliot).

Suite à un refus d’obtempérer, commis sur Limoges par deux individus à bord d’un véhicule volé, plus tôt dans la soirée à Brive, un dispositif était mis en place pour les interpeller. Les mis en cause, abandonnaient le véhicule et prenaient la fuite à pied en tentant de se cacher dans un parking. Le conducteur accompagné d’Elliot retrouvait rapidement un des mis en cause qui tentait a nouveau de se soustraire au contrôle. Après sommation, le conducteur de chien a fini par lâcher Elliot. Ce dernier, muselé, a alors percuté le fuyard au thorax, ce qui a mis fin à sa fuite, le faisant chuter au sol. Il a pu être interpellé sans incident.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile