Une maitresse agressée à l’école de Séreilhac

11 février 2020 A la une


Lundi 10 février 2020, à la fin des cours, une enseignante exerçant à l’école Bourbon de Séreilhac a été agressée par une mère de famille dans sa classe. Les coups ont assez vite remplacés les injures. Le directeur a du intervenir pour mettre fin à l’agression. La maitresse s’est vue reconnaître une ITT de 8 jours.

Lundi 10 février 2020n aux alentours de 16h15, une maitresse exerçant à l’école de Séreilhac a été frappée par un parent d’élève. Les faits se sont produits à la fin des cours, l’enseignante a été verbalement et physiquement agressée par la mère et la soeur d’un élève, dans sa salle de classe. La mère de famille était en colère que son enfant se soit blessé lors d’un cours d’éducation physique. L’enseignante a été giflée, le directeur a du intervenir pour mettre fin à l’agression L’institutrice a déposée plainte ce matin à la gendarmerie d’Aixe sur Vienne. Elle s’est vue reconnaître une ITT de 8 jours. 

« On peut parler d’une déchainement de violence »

Jacqueline Orlay (inspectrice d’académie de Haute-Vienne) :  » Nous avons eu l’agression d’une enseignante lundi soir par une mère et sa fille à l’école de Séreilhac. Les faits se sont déroulés dans la salle de classe ou l’enseignante a été giflée alors qu’elle essayait d’expliquer comment le fils s’était blessé lors d’une activité. On peut parler d’un déchainement de violence. Le directeur de l’établissement a du intervenir. Lorsque nous avons eu l’information notre soucis a été, en lien avec les gendarmes qui ont été très réactifs, d’accompagner l’enseignante. Ce matin (mardi 11 février 2020), notre équipe mobile de sécurité s’est rendue sur les lieux à la rencontre de l’équipe enseignante. Comment peut on en arriver là ? Comment les coups remplacent les mots ? Le travail est en cours … ».

Interview complète de Jacqueline Orlay (inspectrice d’académie) :


Commentaires

  1. Riboul Ding   Le   12/02/2020 at 14:24

    On en arrive là parce qu il y a des personnes qui s estiment au-dessus des Lois de la Republique et qui veulent imposer leurs propres règles. En taule cette personne! est tout ce qu elle merite

  2. Riboul Ding   Le   12/02/2020 at 14:29

    On en arrive là parce que des personnes s edtiment au-dessus des Lois de la Republique et veulent imposer les leurs qui se résument aux coups par manque d equipement intellectuel… en taule cette mère, c est tout ce qu elle mérite, et toute ma sympathie a l equipe enseignante et a l institutrice victime de cet acte ignoble

  3. Carpezat   Le   12/02/2020 at 15:10

    Les coups remplacent les mots depuis qu’on laisse les parents prendre les décisions pédagogiques ou autres sans que l’enseignant semble avoir une importance quelconque!! Quand on rétablira une vague autorité entraînant un respect de l’enseignant, sans qu’il ait besoin de l’intermédiaire d’un directeur, on retrouvera peut-être des conditions d’enseignement correctes … mais on n’en prend pas le chemin c’est bien dommage!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile