Un mineur ouvre des bouches d’incendie pour se rafraichir

4 juin 2019 A la une


Ce week-end, pour se rafraichir, des individus du quartier de la Bastide ont ouvert des bouches à incendie. Un mineur de 16 ans, qui se vantait d’avoir accès à la clé d’ouverture des bouches incendie, a été interpellé et placé en garde à vue. Par deux fois les équipes de la ville de Limoges ont du intervenir.

Le dimanche 2 juin 2019, aux alentours de 16h50, la Police est intervenue dans le quartier de la Bastide pour des jeunes qui venaient d’ouvrir des bouches d’incendie. Une cinquantaine de jeunes s’amusaient avec les projections d’eau. Rapidement les policiers ont fait l’objet de jets de projectiles. Ils ont mis fin aux agissements des fauteurs de troubles  qui prenaient la fuite en courant. Parmi les badauds restés sur place, un individu s’est vanté d’avoir accès à la clé qui ouvre les bouches à incendie. Le service des eaux de la Ville de Limoges est intervenu pour couper l’ouverture d’eau.

« Une deuxième intervention »

Dix minutes plus tard, la police a été prévenue que la bouche était de nouveau ouverte. L’auteur, âgé de 16 ans, a finalement été interpellé à 18h, rue Edouard Manet. Il a été placé en garde à vue. Lors de son audition il a nié les faits avant de reconnaître qu’il avait uniquement aidé un copain à l’ouvrir.

La mairie de Limoges a déposé plainte pour les faits de vol d’eau et dégradations de bien public. A la fin de sa garde à vue le mis en cause s’est vu notifier une COPJ aux fins de mise en examen en septembre prochain.

« Une pratique illégale et dangereuse »

Cette pratique est illégale et dangereuses! Elle comporte de très nombreux risques :

  • Le risque de blessures graves est réel notamment pour les enfants, en raison de la puissance de la pression d’eau occasionnée lors de l’ouverture d’une bouche.
  • En Cas de déclenchement d’un incendie dans un logement, les conséquences pourraient être dramatiques car les moyens d’extinction du feu ne seraient plus immédiatement opérationnels pour les pompiers.
  • L’ouverture des bouches crée également des dysfonctionnements sur le réseau de distribution d’eau potable avec des baisses très rapides des réserves.
  • Il faut savoir que cette pratique engendre un gaspillage énorme : l’ouverture d’une bouche pendant 1h entraîne une perte de 200 m3, soit l’équivalent d’une consommation d’eau d’une famille durant une année complète.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile