Un mineur interpellé après un vol avec effraction au centre Commercial de Corgnac

13 décembre 2018 A la une


L’exploitation de la vidéo surveillance du Centre Commercial de Corgnac a permis d’identifier un mineur de 17 ans qui avait réussi à pénétrer dans l’établissement et dérobé de nombreux bijoux qu’il avait revendu immédiatement à des jeunes du quartier pour s’acheter des vêtements. Il a été interpellé très rapidement.

Le mercredi 12 décembre 2018, les policiers se sont rendus au Centre Commercial de Corgnac qui avait été victime d’un vol avec effraction au cours de la nuit précédente. L’exploitation de la vidéo surveillance a permis de constater que le centre avait reçu la visite, d’un seul individu, entre 21h40 et 22h. Après s’être introduit dans la galerie marchande, l’auteur des faits s’était attaqué à un stand de Noël (situé dans la galerie marchande) ou les bijoux fantaisie étaient exposés. Il avait rempli ses poches avant de prendre la fuite en courant. Le préjudice estimé a été évalué à 700€.

« Un vol avec effraction pour dérober des bijoux »

Les policiers, connaissant bien les jeunes du quartier, sont parvenus rapidement à l’identifier. Agé de 17 ans le mis en cause est défavorablement connu des services de police et de justice. Pendant qu’ils faisaient extraire les données numériques du film de vidéo surveillance, les policiers ont apercus l’adolescent qui entrait dans le centre commercial en tant que client. Il a été immédiatement interpellé et placé en garde à vue.

« Des bijoux vendus pur s’acheter des vêtements »

Au cours de son audition il a reconnu totalement les faits en déclarant qu’il était sous l’emprise de l’alcool. Après investigations, les enquêteurs ont retrouvé 6 bagues dissimulées à l’extérieur du bâtiment. C’est loin du compte de la victime qui déplore, au final, le vol de 66 bagues, 5 à 7 gourmettes et un bracelet. Le mis en cause a reconnu avoir revendu immédiatement la quasi-totalité de son butin à des jeunes du quartier et avoir profité de l’argent récolté pour s’acheter des vêtements.

A l’issue de sa garde à vue, le mineur s’est vu notifier une convocation (pour février 2019) aux fins de mise en oeuvre de la procédure de composition finale.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile