Un mineur interpellé après des agressions dans des jardins de la ville

17 septembre 2018 A la une


Un mineur de 13 ans, responsable de plusieurs agressions dans des jardins de la Ville de Limoges a été identifié et interpellé. A l’issue de son déferrement au Parquet puis au Juge des Enfants, il a été placé sous contrôle judiciaire et placé en Centre Educatif Fermé. Avec un complice il avait roué de coups deux femmes âgées de 67 ans ainsi qu’un témoin qui avait tenté de s’interposer. 

Le 10 septembre 2018, dans l’après-midi, sur les bords de l’Auzette à Limoges, 2 femmes âgées de 67 ans, assises sur un banc, consultaient leurs téléphones portables. Elles finissaient par être intriguées par le regard insistant de 2 jeunes. Elles décidaient de continuer leur promenade en direction du Pont Neuf en longeant la Vienne. Les 2 jeunes les provoquaient en leur demandant si elles avaient peur d’être volées. Jouant l’indifférence elles ont poursuivies leur chemin.

« Un témoin de la scène roué de coups »

L’une des femmes recevait alors un coup de genou dans le dos, ce qui la faisait chuter. L’autre femme ne pouvait réagir et se retrouvait impuissante face au déferlement de violences qui s’ensuivaient. Les 2 jeunes continuaient à asséner des coups de pied, même au niveau de la tête, à la victime, toujours au sol. L’un des agresseurs utilisant même la lanière du sac à main de la victime pour la frapper. Un témoin de la scène, un homme âgé de 65 ans, intervenait. L’un des jeunes s’emparait du sac de la victime. L’autre jeune repoussait le témoin et lui portait un coup de poing dans la mâchoire avant de prendre la fuite.

La victime a été conduite aux urgences par les pompiers. Au regard du choc psychologique qu’elle avait subi et des blessures qu’elle présentait, la victime se voyait prescrire une ITT de moins de 8 jours, tout comme le témoin qui avait également été molesté.

« Un mineur de 13 ans rapidement identifié »

Au vu des renseignement les enquêteurs se sont très vite orientés vers un mineur de 13 ans, très défavorablement connu des services de Police pour des faits similaires commis en novembre 2016 au cimetière de Louyat. Le 13 septembre 2018, le mineur était interpellé et placé en garde à vue. Lors de son audition il reconnaissait partiellement les faits du 10 septembre et refusait de communiquer l’identité de son complice. Des rapprochements avec des faits similaires étaient alors entrepris par les policiers. Ces investigations permettaient d’imputer au mineur, 2 autres faits de vols avec violences commis entre le 29 juillet 2018 au jardin de l’Evêché et le 8 septembre 2018 au Parc d’Aubette. Le mineur finissait par reconnaître son implication dans les autres agressions.

« Placé en Centre Educatif fermé »

Suite à sa garde à vue, le 14 septembre 2018, le mineur de 13 ans était présenté au Parquet puis au Juge des Enfants. A l’issue de son déferrement, il était placé sous contrôle judiciaire et en Centre Educatif Fermé.


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile