Un jeune majeur interpellé pour trafic de stupéfiants

14 mars 2019 A la une


Un jeune majeur, défavorablement connu des services de police, a été interpellé à son domicile après un délit de fuite. Dans son appartement les policiers ont découvert des produits stupéfiants, une forte somme d’argent, 8 téléphones portables et le parfait matériel du dealer (balance, couteau …). Le mis en cause faisait commerce depuis un an.

Le mardi 12 mars 2019, à 15h15, une patrouille de police (de passage sur la parking de la rue Marcel Masdoumier à Limoges), constatait la présence d’un individu, âgé environ de 18 ans, défavorablement connu des services de Police. A l’approche de la patrouille, ce jeune limougeaud (vivant dans le quartier de la ZUP de l’Aurence) se débarrassait d’un sachet plastique contenant 9 barrettes de résine de cannabis, d’un poids total de 23 grammes, ainsi que d’un téléphone portable, tout en prenant la fuite à pied.

« Interpellé alors qu’il rentrait chez lui »

N’ayant pas pu être rattrapé les policiers ont mis en place une surveillance à son domicile. Il était interpellé (une heure plus tard), alors qu’il s’apprêtait à rentrer chez lui. Il était trouvé porteur d’un morceau de résine de cannabis de 2 grammes. La perquisition de son domicile amenait la découverte de 132 grammes supplémentaires de résine de cannabis mais aussi la somme de 6 850€, plusieurs couteaux avec des résidus de cannabis et de cocaïne, 8 autres téléphones portables, ainsi que du matériel de conditionnement et une balance électronique.

Au cours de sa garde à vue, le mis en cause a reconnu se livrer à de la revente de résine de cannabis depuis un an. Les deux tiers de l’argent retrouvé chez lui étaient le bénéfice de son trafic. La forte somme d’argent a été saisie, les produits stupéfiants et le matériel ont été détruits. A l’issue de sa garde à vue, le jeune majeur a été déféré au Parquet en vue d’une comparution immédiate prévue ce jeudi 14 mars 2019. Le mis en cause a demandé un délai pour préparer sa défense. Il a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Limoges dans l’attente de son audience prévue le 25 avril 2019. Il a été écroué dans la foulée.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile