Un chauffeur-livreur, non déclaré, sous l’emprise du cannabis

25 novembre 2019 A la une


Samedi 23 novembre 2019, aux alentours de midi, les gendarmes de Bessines, circulant sur l’A20, ont remarqué que le conducteur d’un véhicule utilitaire circulait à grande vitesse dans le flux de circulation. Le conducteur a été rapidement intercepté. Le chauffeur-livreur qui conduisait sous l’emprise de cannabis n’était pas déclaré par son employeur. Le véhicule utilitaire a été immobilisé.

Si le dépistage de l’imprégnation alcoolique se révèle négatif, il n’en n’est pas de même pour les épreuves de recherches de stupéfiants qui ont indiqué que le mis en cause conduisait le véhicule alors qu’il se trouvait sous l’empire de cannabis. Comme les faits se sont déroulés dans le cadre d’une activité professionnelle les gendarmes se sont intéressés aux conditions d’emploi de l’intéressé qui présentait des signes évidents de fatigue.

Le chauffeur-livreur n’était pas déclaré auprès de l’entreprise de transport pout laquelle il oeuvrait. Le véhicule utilitaire a été immobilisé. Le chauffeur-livreur s’est vu retirer sur-le-champ son permis de conduire. Il répondra de ses faits ultérieurement devant le Tribunal Correctionnel.

Quant à l’employeur indélicat, une enquête est actuellement en cours.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile