Un auteur de cambriolages interpellé lors d’un banal contrôle routier

21 mars 2019 A la une


Suite à une série de cambriolages commis sur la commune de Rilhac-Rancon, les gendarmes ont mis en place une surveillance efficace, qui a finalement porté ses fruits, avec l’interpellation de l’auteur de 4 cambriolages et de 2 tentatives. Le mis en cause a été interpellé alors qu’il conduisait à faible allure, sous l’emprise de l’alcool avec des objets compromettant dans son véhicule.

Entre le mercredi 6 mars 2019 et le 16 mars 2019, 4 cambriolages et 2 tentatives ont été perpétrés dans des résidences principales sur la commune de Rilhac-Rancon. Sur chaque méfait, les gendarmes constatent que le mode opératoire et le préjudice sont les mêmes : arrache du barillet de la porte d’entrée, fouille systématique des lieux et vols de bijoux. Des investigations de police technique ont été réalisées sur les lieux de chaque cambriolage.

« Interpellé lors d’un banal contrôle routier »

Le 17 mars 2019, aux alentours de minuit, alors que les gendarmes sont en patrouille sur la commune de Rilhac-Rancon, ils remarquent un véhicule dont le conducteur circule à faible vitesse, en zigzaguant sur la chaussée. Immédiatement contrôlé par les militaires, le conducteur s’avère sous l’emprise de l’alcool. Il est aussitôt placé en garde à vue. L’attention des gendarmes est attirée par la présence insolite d’outils sur le siège du passager avant du véhicule, lesquels sont parfaitement compatibles avec ceux vraisemblablement utilisés pour commettre les effractions, constatées sur les lieux des cambriolages.

« Il reconnait 4 cambriolages et 2 tentatives »

La perquisition menée dans son véhicule a permis de découvrir deux téléphones portables, un GPS et une quinzaine de bijoux dissimulés dans un pain de mie. Lors de son audition, le mis en cause, âgé de 30 ans, sans domicile fixe, reconnaîtra, outre la conduite d’un véhicule sous l’emprise de l’alcool, être l’auteur des 4 cambriolages et des 2 tentatives commis sur la commune de Rilhac-Rancon. Une partie des bijoux découverts a été restituée à ses propriétaires.

A l’issue de sa garde à vue et de sa présentation au Parquet de Limoges, l’individu a été écroué à la maison d’arrêt de Limoges dans l’attente de sa comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel, prévue ce jeudi 21 mars 2019.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile