Tournoi des Six Nations Féminins : L’équipe de France s’entraîne à Limoges

5 février 2020 A la une Sport


La Ville de Limoges accueille, samedi 8 février 2020 à 21h au stade d’honneur de Beaublanc, la rencontre qui opposera le XV de France à l’Italie, dans le cadre du Tournoi des Six Nations Féminins. Mardi 4 février 2020, l’équipe a été accueillie à la mairie de Limoges. Agathe Sochat, Pauline Bourdon et Clara Joyeux, qui ont joué auparavant avec les gazelles de l’Usal se sont vues offrir une médaille de la ville. 

Mercredi 5 février, un entraînement a été ouvert au public de 10h à 11h15 au centre sportif Cheops où le quinze de France est hébergé. Des élèves des sections rugby des collèges Donzelot de Limoges et Darnet de St-Yrieix-la-Perche ont pu y assister. Le soir, d’autres représentants du rugby local sont invités à rencontrer l’équipe de France également.

« Une fan zone installée au parc municipal des sports »

La Ville de Limoges accueille, samedi 8 février 2020 à 21h au stade d’honneur de Beaublanc, la rencontre qui opposera le XV de France à l’Italie, dans le cadre du Tournoi des Six Nations Féminins. Ce match sera précédée, de 14h à 18h30, de rencontres dans le cadre des tournois U15 et U18 féminin. À partir de 16h, une fan zone sera installée sur l’esplanade du parc municipal des sports. Au programme, de nombreuses animations y seront organisées : une structure gonflable de rugby, un stand maquillage pour se grimer aux couleurs de son équipe préférée, des foodtrucks pour se restaurer et une buvette pour se désaltérer.

Les billets sont en vente sur ffr.fr et dans les réseaux Tickenet (Auchan, Cultura, Leclerc, Cora) et France Billet (Carrefour, Darty, Fnac, magasins U, Géant, Intermarché, points France Billet). Il sera également possible d’acheter des places directement à la billetterie sud du stade de Beaublanc le jour du match.

Il est fortement conseillé aux spectateurs d’arriver au plus tard 1h30 avant le coup d’envoi du match afin de ne pas être retardé par la recherche d’une place de stationnement, l’attente aux guichets et par les opérations de contrôle à l’entrée du stade.

Interview d’Agathe Sochat :


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile