Tentative de meurtre retenue pour l’auteur des coups de couteau

1 avril 2019 A la une


Vendredi 29 mars 2019, en pleine après-midi, une bagarre s’est terminée par 11 coups de couteau, place du Poids public à Limoges. L’auteur a été interpellé, quelques mètres plus loin. Devant l’acharnement dont il a fait preuve sur la victime, en lui portant onze coups de couteau, la tentative de meurtre a été établie. Il a été placé en détention provisoire pour les besoins de l’enquête.

Rappel des faits :

Vendredi 29 mars 2019, aux alentours de 15h08, les policiers sont intervenus place du Poids Public pour une rixe sur la voie publique entre deux individus. A leur arrivée sur les lieux ils ont découvert un homme de 23 ans (connu des services de police), blessé à deux reprises par arme blanche. La victime présentait une plaie profonde au flan et une autre aussi profonde au visage. Il a été rapidement pris en charge par les pompiers et transporté au CHU de Limoges. Son pronostic vital n’était pas engagé.

L’auteur des faits, dont le signalement avait été donné par des témoins, a été retrouvé, poursuivi et interpellé à 15h20, sur le parking aérien du 12 rue Cruveilhier à Limoges. Le couteau a été retrouvé sur la chaussée à l’angle de la rue Aigueperse angle Garibaldi par une patrouille. Le mis en cause (dont l’identité reste à déterminer) a été conduit au commissariat et placé en garde à vue.

« Onze coups de couteau »

L’enquête a permis d’établir que la victime avait été prise à partie par un individu qui lui a porté des coups de couteau, le touchant à 11 reprises au niveau des deux bras, de la hanche, de l’arrière de la cuisse, de l’omoplate gauche et du visage. L’auteur a rapidement été repéré au niveau du Centre Commercial « Saint Martial ». Voyant les fonctionnaires, le mis en cause a tenté de s’enfuir en courant et en se débarrassant d’un couteau. Il a finalement été rattrapé dans le parking aérien de la rue Cruveilhier.

« La tentative d’homicide retenue »

Alors qu’il tentait de fuir en escaladant un mur, il a porté un coup de genou au niveau de la tempe de l’un des policiers tandis qu’un second policier était blessé au dos au moment du menottage. Lors de son audition le mis en cause a déclaré qu’il s’agissait de représailles suite à une première altercation entre les deux protagonistes. Devant l’acharnement dont a fait preuve l’auteur des faits sur la victime en lui portant onze coups de couteau, la tentative d’homicide était établie. Les violences sur les policiers étaient également confirmées. Les faits étant requalifiés en crime, l’individu a été présenté au Parquet dimanche 31 mars 2019. Il a été mis en examen dans le cadre d’une ouverture d’une information judiciaire avant d’être placé en détention provisoire.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile