Tensions et incidents dans le quartier de Beaubreuil à Limoges

22 avril 2020 A la une


Mercredi 22 avril 2020 (en fin de journée) des incidents ont éclaté dans le quartier de Beaubreuil. La vidéo publiée mardi soir sur les réseaux sociaux, montrant une interpellation musclée a mis le feu au poudre. Les jeunes du quartier ont voulu montrer leur colère après ce qu’ils appellent une « bavure policière ».

Mercredi 22 avril 2020, en fin de journée (aux alentours de 17h), les jeunes du quartier de Beaubreuil (allée Fabre d’Eglantine) se sont retrouvés face à des policiers. Les forces de l’ordre ont été victimes de jets de pierre. Les policiers ont riposté avec du gaz lacrymogène. Le face à face à duré jusqu’a la tombée de la nuit. La mairie annexe a été incendiée, tout comme plusieurs poubelles et des caddies. Des accès ont été coupés à l’aide de matériaux en feu.

Tout est parti d’une vidéo diffusé mardi sur les réseaux sociaux. On y voit une interpellation houleuse qui a été filmée par des témoins. On voit un policier arriver en courant et donner des coups de pied dans le dos d’une personne au sol.

Réaction du maire de Limoges

Sur sa page facebook, le maire de Limoges, Emile Roger Lombertie a réagit :

« Des images de la violence gratuite et destructrice d’une cinquantaine de « citoyens » organisés en bandes. A qui profite la destruction de l’antenne Mairie de Beaubreuil, bâtiment public au au service de tous les citoyens et en soutien des plus fragiles et de la destruction des caméras de vidéo protection. La violence a t’elle pour but d’interdire le quartier aux forces de police pour le laisser aux mains des trafiquants ? Inacceptable, intolérable, irresponsable. Une demi compagnie de CRS en renfort : merci MR Le Préfet. Les coupables doivent êtres arrêtés rapidement et présentés au juge, c’est un emblème de la République qui a été saccagé ».

(Crédit Photo : Ville de Limoges)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile