Succès pour la manifestation contre l’antisémitisme à Limoges

20 février 2019 A la une


Mardi 19 février 2019, partout en France, des rassemblements ont eu lieu contre l’antisémitisme. A Limoges, entre 500 et 1000 personnes, se sont rassemblés, à 19h, sur la place d’Aine à Limoges. Beaucoup d’associations mais aussi d’élus avaient tenus à être présent pour montrer que l’antisémitisme n’a pas sa place dans la République. Des Gilets Jaunes étaient également présents.

Portraits de Simone Veil tagués, l’arbre érigé à la mémoire de Ilian Halimi (assassiné en 2006) scié, insultes judéophobes peintes sur la vitrine d’une boutique, signes antisémites infiltrant les gilets jaunes, 74%, d’actes antisémites supplémentaires en 2018 (sans compter tous ceux qui ne sont pas répertoriés), propos antisémites en recrudescence sur les réseaux sociaux : telle est la situation de la France en ce début 2019.

« NON à la banalisation de l’antisémitisme »

La LICRA Limoges et le MRAP Limoges disent « NON à la banalisation de l’antisémitisme et à la négation des effroyables forfaits du nazisme ». Les associations disent STOP à ce déferlement de haine qui rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire. Depuis 2006 : 11 personnes ont été assassinées parce que juives.

LICRA & MRAP : « Nous ne nous habituerons jamais à la violence. La première étape du résistible engrenage qui conduit du racisme et de l’antisémitisme aux pires conflits, c’est lorsqu’ils se diffusent par la passivité d’une majorité silencieuse. Les crises et les déstabilisations en constituent le ferment, avec une progression des insultes, des rumeurs, des accusations fantasmatiques de complots autour d’une figure du bouc-émissaire cristallisant les frustrations et le rejet de l’autre. Cette première étape veut se réinstaller aujourd’hui, il est indispensable de l’enrayer.

« On parle trop de la Shoah »

Sur la plan de l’antisémitisme ordinaire, plus de la moitié des français considère un rapport particulier des juifs à l’argent. Cette fiction ancestrale du juin générateur du capitalisme international est attisée par ceux qui libèrent aujourd’hui la parole antisémite. Pour plus de 37% des français, les juifs auraient trop de pouvoir, et pour plus du quart des français « on parle trop de la Shoah » : cette composante moderne de l’antisémitisme nourrit les théories négationnistes.

Le racisme, la provocation à la haine raciale, le négationnisme sont des délits. Le combat que l’on doit mener exige une vigilance de tous les instants, sans faille. Nous attendons la même mobilisation de l’Etat, qui doit non seulement rechercher et sanctionner, les acteurs de ces actes, mais aussi donner à ses services et aux associations antiracistes tous les moyens de lutter, en réalisant un travail préventif de fond, contre ce cancer qui ronge la société ».

Se sont associé à ce rassemblement (liste non exhaustive) : Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA), Mouvement contre le Racisme et l’Amitié entre les peuples (MRAP), Mouvement des Radicaux, Parti Socialiste, Parti Communisme Français, La République en Marche, Les Républicains, UDI, SOS Racisme, Union des démocrates et indépendants (UDI), Mouvement des Jeunesses Socialistes (MJS), Ensemble, Parti de Gauche, La France Insoumise, Recteur de la Mosquée de Limoges, Europe Ecologie les Verts (EELV).


, ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile