SNCF : Pas de trêve de Noël pour la grève !

24 décembre 2019 A la une


En ce mardi 24 décembre 2019, les cheminots de la région de Limoges continuent le mouvement de grève contre le système universel de retraite à points imposé par le gouvernement Macron. Le front Uni et Fort des organisations syndicales ferroviaire de la région de Limoges promet de se battre, jusqu’au bout, au côté de l’interprofessionnel contre un modèle de société qui fait la part belle au CAC40.

Les organisations syndicales de la région de Limoges CGT, UNSA-Ferroviaire et SUD-Rail ne veulent pas négocier ou accepter des points présentés comme des avancées, d’une réforme jugée néfaste. Les organisations maintiennent leur position unitaire de retrait d’un système de retraite à points. « Le quotidien des français est loin d’être radieux, galère et pénibilité sont les lots permanents intergénérationnels de la très grande majorité. Le gouvernement pour palier à ce problème nous propose un âge de départ plus tardif accompagné de misère et d’incertitude ».

« Des propositions jugées insuffisantes »

Le gouvernement propose aux cheminots des avancées qui ne sont que des annonces pour diviser les salariés et les organisations syndicales. Les syndicats déclarent que le régime par points entrainera une dégradation du niveau de pension, sinon pour quelles raisons, le gouvernement propose le maintien des régimes existants à certains corps de métier ou des artifices pour amortir les effets de sa réforme à d’autres?

« Durcissement du mouvement de grève »

La grève risque de se durcir si le gouvernement n’écoute pas les syndicats et les français qui descendent en masse dans les rues. Le front « uni et fort » des organisations syndicales ferroviaires de la région de Limoges, se battra jusqu’au bout au coté de l’interprofessionnel afin de combattre un modèle de société qui fait la part belle au CAC40.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile