Se préparer au mieux pour affronter les feux de forêts en Haute-Vienne

2 juillet 2020 A la une


Compte tenu des conditions météo de ces derniers mois, les pompiers du département de la Haute-Vienne se préparent activement à faire face à de nombreux incendies de forêts et de broussailles. Afin de bien préparer les interventions, de nombreuses formations sont données avec des exercices « grandeur nature » sur le terrain.

Dans la cadre de la campagne nationale de prévention des feux de forêts, les sapeurs-pompiers de Haute-Vienne (du SDIS 87) et la préfecture invitent la population à la plus grande vigilance. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 80% des feux se déclenchent à moins de 50 mètres des habitations. Avec les beaux jours nous sommes tentés d’allumer des barbecues, mais attention car les conséquences peuvent être lourdes. A cela s’ajoute un autre vecteur : la sécheresse.

Le mercredi 1er juillet 2020, Seymour Morsy le préfet de Haute-Vienne, accompagné du Colonel Maxence Jouannet se sont rendus sur la commune de Nexon pour une démonstration « grandeur nature ».

« Un été de grand danger »

Seymour Morsy (préfet de Haute-Vienne) : « Il faut se préparer aux feux de forêts dans notre département. Cela fait 4 années de suite que nous avons des années sèches ce qui a une incidence sur les feux de forêt, de broussailles et d’herbes. Cette année nous sommes inquiet, à cause de la crise sanitaire les pompiers n’ont pas pu se former correctement tout au long des trois mois qui viennent de s’écouler. Il faut maintenant se remettre à niveau assez rapidement. Pour les pompiers qui interviennent ce sont des gestes réflexes qu’ils doivent, au plus vite, retrouver dans leurs interventions. Ce qui nécessite un travail sur le terrain, c’est du théorique mais la pratique est indispensable. Le plus important se sont également les comportements individuels. Il ne faut pas faire de l’écobuage ou nettoyer son terrain en faisant bruler de l’herbe. Faire un barbecue sans prendre de précaution peut-être lourd de conséquences. C’est un été de grand danger ».

Lieutenant Olivier Robert (responsable de la formation feux de forêt 87) : « Face à un incendie il y a plusieurs types de manœuvre. La première manœuvre d’attaque consiste a baisser le flux thermique sur un départ de feu de forêt, ce qui permet de limiter la propagation, la deuxième phase est défensive (protection de points sensibles : maison d’habitation, camping, infrastructures …). Dans le département les pompiers connaissent un gros problème d’accessibilité. La Haute-Vienne n’avait pas vocation a être à risque feux de forets, par rapport à certaines régions (comme le sud). Nous n’avons pas de pistes dédiées à la défense et à la pénétration des engins incendie. La problématique est de pouvoir accéder correctement à l’intérieur des forêts pour faire nos missions de protection. Comme il y a un virage important sur les conditions climatiques sur le département les pompiers sont obligés de s’adapter avec de nombreuses formations. Il va maintenant falloir mettre en place des dispositifs qui pour le moment n’avaient pas lieu d’être pour assurer de bonnes interventions dans le futur ».

En Haute-Vienne, 346 pompiers sont formés au niveau 1 de la formation « Feux de forêt » dont 122 agents formés au niveau 2 de la formation « Feux de forêt ». Pour l’année 2019, les sapeurs-pompiers de Haute-Vienne sont intervenus à 226 reprises pour des feux de forêts et de broussailles.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile