RN 147 entre Poitiers et Limoges : la concertation se poursuit

5 mars 2019 A la une


Le projet d’autoroute entre Poitiers et Limoges (A147) semble devenir de plus en plus concret. Après une première réunion en octobre 2018, le comité de pilotage s’est réuni ce lundi 4 mars 2019, en préfecture de Haute-Vienne.

Didier Lallement (le préfet de Nouvelle Aquitaine) a présidé ce second comité de concertation de cette étude.

Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle Aquitaine, a présidé ce lundi 4 mars 2019 à Limoges, le second comité de concertation de cette étude en présence de la préfète de la Vienne, du préfet de la Haute-Vienne, des parlementaires, des présidents des conseils départementaux de la Vienne et de la Haute-Vienne, des élus des collectivités concernées, ainsi que des présidents des chambres consulaires. Les premiers éléments du diagnostic territorial et des enjeux de mobilité ont été présentés. Ils mettent en évidence la prédominance des trafics péri-urbains de Poitiers et Limoges.

« Plusieurs variantes de tracé sont étudiés »

Plusieurs variantes de tracé sont maintenant étudiés et analysés à partir de différents critères socio-économiques (trafic, position et coût des péages, critères environnementaux …). Une variante prendra en compte la liaison Bellac – La Croisière pour tenir compte des flux de circulation Est-Ouest. Une nouvelle réunion est prévue début juillet 2019 pour la présentation des conclusions de l’étude de concessibilité.

 

Pour info : Le 16 juillet 2018, Elisabeth Borne (ministre chargé des transports), a annoncé lors de son déplacement en Haute-Vienne, le lancement d’une étude de faisabilité de mise en concession autoroutière de la liaison entre Poitiers et Limoges, dont l’objectif est d’apprécier la faisabilité technique et économique de la construction d’une autoroute entre Limoges et Poitiers par mise en concession.


, ,

Commentaires

  1. alphomega   Le   09/03/2019 at 18:58

    Étendre la 2×2 voies de Montluçon-La Croisière vers Poitiers en profitant des infrastructures existantes me semble plus judicieux que de créer une autoroute hors de prix (exemple Bordeaux-Pau) où le contribuable paye pour une autoroute concédée estimée (par la société d’autoroute) non rentable.


Poster une réponse à alphomega

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile