Pas de panique !!! Il s’agit d’un exercice de sécurité

14 novembre 2019 A la une


Jeudi 14 novembre 2019, de 9h30 à 16h, Seymour MORSY (préfet de la Haute-Vienne), a souhaité organiser en lien avec la ville de Limoges, un exercice de simulation d’un événement grave de sécurité publique impliquant de nombreuses victimes à Limoges. Pas de panique : ce n’est qu’un exercice !

L’exercice se déroule aujourd’hui (jeudi 14 novembre 2019) au parc municipal des sports « Beaublanc » et à ses alentours pour tester la capacité d’intervention des forces de l’ordre face à un événement grave de sécurité publique, le dispositif d’évacuation des victimes et l’organisation des secours mais aussi au centre départemental opérationnel (COD) mis en place à la préfecture.

Plusieurs services seront engagés : les services et la police municipale de la ville de Limoges, la Direction départementale de la sécurité publique, la Gendarmerie nationale, le RAID, le Procureur de la République, le service régional de police judiciaire, les sapeurs pompiers du SDIS et les équipes du SAMU, la délégation militaire de défense, les personnels de l’Agence régionale de santé, de la Cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP), de la préfecture, de la direction des services départementaux de l’Éducation Nationale, les associations agréées de sécurité civile (ADPC, Croix- Rouge, Croix blanche), des figurants élèves de l’école nationale de Police.

De nombreux mouvements de véhicules de secours ainsi que de forces de sécurité vont intervenir. Pour des raisons de sécurité, l’accès au parc municipal des sports de Beaublanc et la circulation autour seront fermés le temps de l’exercice. Les usagers sont invités à suivre les itinéraires de déviation mis en place.

La population est donc invitée :

• à ne surtout pas paniquer et à ne pas propager de fausses informations sur les réseaux sociaux

• à ne pas s’approcher du lieu de l’exercice, à ne pas se mettre en danger en essayant de photographier ou filmer l’exercice et à ne pas gêner la progression des acteurs de l’exercice.

Cette simulation relève bien d’un exercice de sécurité civile et ne témoigne pas de l’existence d’une menace particulière sur le département de la Haute-Vienne. La réalisation d’exercices est essentielle pour renforcer l’efficacité des dispositifs opérationnels face aux attaques contre la société.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile