Pas de nouveaux cas de Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine

3 mars 2020 A la une


Selon un communiqué de presse de l’ARS (Agence Régionale de Santé) du mardi 3 mars 2020 : Aucun nouveau cas de coronavirus COVID-19 n’a été signalé en Nouvelle-Aquitaine depuis le 29 février 2020. Les trois derniers cas confirmés sont toujours hospitalisés et leur état de santé n’est pas inquiétant. Il faut toutefois se mobiliser.

Le COVID-19 ne vient plus seulement de Chine et d’Italie, il circule désormais en France au sein de plusieurs regroupements de cas (à ce jour aucun en Nouvelle-Aquitaine). Nous sommes passés au stade 2 du plan de prévention et de gestion défini par les autorités. L’objectif est de freiner la propagation du virus sur le territoire tout en maintenant l’activité du pays.

De nouvelles mesures sont prises :

Le gouvernement a décidé d’adopter une politique de prévention plus stricte en matière de rassemblements. Hors clusters (cas groupés), tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu confiné seront annulés. Les préfets recevront des indications pour annuler également, en lien avec les maires, les rassemblements (y compris en milieu ouverts) quand ils conduisent à des mélanges avec des personnes issues de zones ou le virus circule possiblement. Le ministère de la santé demande aux citoyens de ne plus serrer la main et éviter les embrassades.

Certaines mesures sont maintenues :

L’isolement est maintenu pour les personnes ayant été en contact avec un cas confirmé de coronavirus (personnes à risque modéré et élevé). Ces personnes peuvent demander un arrêt de travail en se référant à la procédure en ligne sur le site internet de l’ARS. En revanche les professionnels de santé symptomatiques peuvent poursuivre leur activité pour assurer la continuité des services. Ils doivent se signaler auprès de leur établissement, porter un masque et surveiller l’apparition des symptômes. En cas de fièvre ou de symptômes respiratoires, l’éviction professionnelle sera immédiate et un prélèvement sera réalisé de façon prioritaire.

Les voyages ou déplacements non nécessaires vers les pays à risque hors Union Européenne et les zones à risque en UE restent fortement déconseillés.

Les voyages scolaires en provenance ouvert les zones ou circulent le virus restent suspendus.

Certaines mesures, propre au stade 1 n’ont plus de raison d’être :

L’isolement n’est plus recommandé pour les personnes symptomatiques revenant d’une zone à risque, mais des mesures de réduction sociale sont à appliquer.

Les arrêts de travail ne concernent plus que les personnes contact placées à l’isolement.

Les travailleurs/étudiants revenant des zones à risques peuvent retourner travailler en l’absence de symptômes. L’adaptation de leur poste de travail et le recours au télétravail continue d’être privilégiés.

Les enfants revenant des zones à risques peuvent être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée avec un contrôle d leur température 2 fois par jour et une surveillance de l’apparition des symptômes. Dans le cas ou un élève, un personnel d’école ou un établissement scolaire serait touché par le Coronavirus COVID-19, les services académiques doivent être automatiquement prévenus par l’établissement, pour que toutes les mesures pour la protection de la santé des élèves et du personnel soient prises.

L’ARS appelle tous les Néo-Aquitains à se mobiliser

L’action de tous est désormais indispensable pour freiner la propagation du virus. Des gestes simples et de bons sens doivent être adoptés par tous pour préserver sa santé et celle de son entourage :

Se laver les mains très régulièrement,

Tousser ou éternuer dans son coude,

Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades,

Utiliser des mouchoirs à usage unique,

Uniquement quand on est malade, porter un masque et réduire ses déplacements.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile