Nouvelle interpellation à Beaubreuil pour trafic de drogue

20 février 2020 A la une


Dans le quartier de Beaubreuil les policiers ont interpellé un individu de 21 ans qui transportait deux sacs remplis de « savonnettes » de résine de cannabis. Le mis en cause a tenté de s’enfuir en cachant la drogue dans un appartement. La mineure de 15 ans qui l’avait aidé a été, elle aussi, interpellée. C’est un nouveau coup dur pour le trafic de produits stupéfiants dans ce quartier sensible de Beaubreuil.

Le dimanche 16 février 2020, une patrouille de la BAC (Brigade Anti Criminalité) effectuait une enquête dans le secteur de l’avenue de Beaubreuil. Au moment ou les policiers pénétraient dans le hall d’un immeuble ils constatent la présence d’un individu, dans les escaliers, porteur de deux sacs en plastique (dont un transparent), laissant apparaître des blocs pouvant être des « savonnettes » de résine de cannabis. A la vue des policiers, il filait dans les étages et parvenait (avant d’être rattrapé) à confier les deux sacs qui libéraient une forte odeur de cannabis dans les communs de l’immeuble, à une personne de sexe féminin présente dans un logement. Quelques secondes plus tard, la personne rejoignait son ami les mains vides.

Au vu des éléments les policiers ont procédé à l’interpellation des deux personnes. Lors de la fouille du jeune homme une liasse de billets (représentant 800€) a été découverte. Une perquisition effectuée dans le logement a permis de découvrir (dans les toilettes) des deux sacs portés par le mis en cause de 21 ans et dissimulés par sa complice mineure de 15 ans, dans la cuvette des toilettes.

Les deux personnes ont été placées en garde à vue. A l’issue de 24h, la jeune mineure de 15 ans s’est vu notifier un rappel à la loi. La garde à vue de l’auteur principal était, quand à elle, prolongée et aboutissait à un déferrement au parquet le mardi 18 février 2020 puis à une présentation au Juge des Libertés qui plaçait l’individu en détention provisoire dans l’attente de sa comparution immédiate. L’argent était saisi et la drogue détruite. Mercredi 19 février 2020, Il a été condamné à 24 mois de prison dont 6 mois avec sursis.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile