Nouveau coup de filet de la Police dans le milieu des produits stupéfiants

11 mars 2018 A la une


Nouveau coup de filet de la police de Limoges dans un réseau de trafic de stupéfiants. Parallèlement au démantèlement d’un trafic de stupéfiants dans le quartier de Beaubreuil du 6 mars 2018, les policiers ont interpellés un trafiquant qui cultivait du cannabis dans son logement de Pierre-Buffère.

Le principal fournisseur qui habitait la Zup de l’Aurence a été arrêté.

En janvier 2018, les enquêteurs parvenait à obtenir une information sur l’existence d’un trafic de produits stupéfiants dans le secteur de Meuzac en Haute-Vienne. Rapidement ils ont établis un commerce illégal de résine de cannabis et d’herbe à Pierre-Buffière.

« Trahi par sa consommation anormale d’électricité »

Dans un logement, la consommation en électricité était anormalement élevée par rapport à la superficie du logement occupé. La mise sous surveillance du locataire laissait apparaître des achats réguliers en matériel de culture, venant confirmer l’existence d’une culture clandestine de cannabis.

Mardi 6 mars 2018, alors que l’opération anti-stup menée dans le quartier de Beaubreuil était déjà planifiée, les enquêteurs allaient être dans l’obligation d’agir après avoir recueilli l’information d’un approvisionnement de résine de cannabis destiné à une revente rapide. Dans la soirée, un individu de 26 ans (trafiquant) a été interpellé avec l’un de ses principal client, un Limougeaud de 20 ans.

La perquisition allait permettre de découvrir une plaquette de résine de cannabis destinée à la revente, la somme de 1 850€, une comptabilité, des balances, mais aussi deux chambres de pousses parfaitement équipée de systèmes  hydrologiques (Pots, système de ventilation, lampe à sodium, climatiseur) ou de séchage (tamis de séchage à herbe, et tout le matériel destiné au conditionnement de produits cultivés.

Dès la première audition, le vendeur de drogue reconnaissait les faits et avouait se livrer au trafic de résine cannabis et d’herbe de cannabis depuis près de 5 ans.

Son principal client reconnaissait les faits et se voyait, dès le lendemain, notifier une convocation pour le cadre d’un « plaider coupable ».Près d’une dizaine de clients occasionnels allaient également être entendus venant confirmer le rôle de chacun.

Jeudi 8 mars, en milieu de matinée, un homme de 22 ans a été interpellé à Limoges, à son domicile de la Zup de l’Aurence. La perquisition de son domicile permettait de découvrir 165g de résine de cannabis, des emballages vides ayant contenu plus de 10 kilos de résine et la somme de 1 380€. La police a saisie un 4×4 de luxe de marque Mercedes type ML, utilisé par le fournisseur, lors de ses livraisons illicites.


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile