Mobilisation des SEGPA devant le rectorat

15 mai 2019 A la une


Ce mercredi 15 mai 2019, une trentaine de personnels des SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté) se sont rassemblés devant les grilles du rectorat, à Limoges, afin de dénoncer les baisses de dotation qui conduisent à une réduction des heures d’ateliers pour les élèves en grande difficulté scolaire. Quelques heures ont été restituées mais cela reste insuffisant.

Le rendez-vous a eu lieu ce mercredi 15 mai 2019, à 15h, devant les grilles du rectorat de la rue François Chénieux à Limoges. Le SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté) est jugé comme un outil efficace contre l’échec scolaire. Elle produit des parcours de réussite, notamment vers la voie professionnelle, et permet de lutter efficacement contre le décrochage scolaire en s’appuyant sur des pédagogies positives et exigeantes du « toutes et tous capables ».

La qualité de cette structure dépend des moyens qui lui sont consacrés : des enseignantes et enseignants formés, des temps de concertations, des groupes classe respectés, des plateaux techniques de qualité, une individualisation des parcours en cohérence avec la dynamique collective des classes de SEGPA, l’innovation pédagogique et la pédagogie du projet.

« Un léger mieux après la mobilisation »

Suite à la mobilisation des personnels, la Rectrice a finalement restitué une partie des heures dévolues aux SEGPA. Mais, un quart des temps d’ateliers restent supprimé. Pour les syndicats c’est insuffisant pour faire face aux besoins des élèves. Une délégation a été reçue en début d’après-midi mais il n’y a pas eu d’avancées, chacun campe sur sa position.

Interview de Fabrice Couegnas (SNU.EP FSU) :

Interview de Julien Tindiliere (professeur des écoles au sein d’une SEGPA) :


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile