Manifestation devant la préfecture contre le passage en force du gouvernement

2 mars 2020 A la une


Après l’annonce du premier Ministre, Edouard Philippe (devant l’Assemblée Nationale) d’activer le 49-3 pour faire passer, sans vote, la réforme des retraites les réactions ont été nombreuses. Dans la soirée des rassemblements spontanés ont eu lieu. A Limoges, une cinquantaine de personnes se sont réunies devant la préfecture de la Haute-Vienne.  

Samedi 29 février 2020, après l’annonce du premier ministre Edouard Philippe de faire passer en force le texte sur les retraites, en annonçant le recours à l’article 49-3, des rassemblements ont eu lieu partout en France. A 22h, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant la préfecture de Limoges.

Edouard Philippe : « Conformément à l’article 49 alinéa 3 de la Constitution de 1958, et après en avoir obtenu l’autorisation du Conseil des ministres du 29 février, j’ai décidé d’engager la responsabilité du gouvernement sur le projet de loi instituant un système universel de retraites ». Ce recours en 49.3 est justifié au sein de l’exécutif par la « stratégie d’obstruction délibérée de la part d’une minorité ».

« Manifestation spontanée devant la préfecture de Limoges »

Benoit Lematelot, CGT Cheminot : « Cette mobilisation (un samedi à 22h) est une réaction au 49-3 d’Edouard Philippe. Le gouvernement est obligé de faire ça pour faire valider une réforme qui doit satisfaire tout le monde et qui plait à la plupart des français … Ce qui est totalement faux ! Ce soir il s’agit d’une réaction à vif. Ce n’est pas une initiative personnelle. Vu l’engouement des réseaux sociaux la CGT se devait d’être présente, ce soir, devant la préfecture. On lutte depuis le 5 décembre contre cette réforme. Ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement utilise le 49-3, mais ce qui est ‘marrant’ c’est que beaucoup de ministres (présents dans d’autres gouvernements) se servent du 49-3 alors qu’ils le dénonçait auparavant. Les politiques ont du mal à mettre les paroles et les actes ensemble. Le gouvernement tient uniquement grâce à la police (ce sont les forces de l’ordre qui leur permettent de tenir). J’espère maintenant que les citoyens vont réagir en descendant dans la rue … ».

L’intersyndicale appelle à des mobilisations demain (mardi 3 mars 2020) partout en France en réaction au passage en force du gouvernement avec le 49-3.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile