Lumiroute : une expérimentation positive !

29 octobre 2018 A la une


Résultats très positifs pour l’expérimentation Limouroute menée pour la première fois en France, depuis 2012, dans le cadre de la réfection de la 2 x 2 voies, boulevard Robert Schuman à Limoges. Différentes phases de mesures ont permis d’évaluer, l’efficacité des différentes combinaisons revêtement / luminaire mises en test.

Le projet Lumiroute est une expérimentation menée pour la première fois en 2013 en France, sur le territoire de la Communauté d’agglomération Limoges Métropole avec pour objectif la recherche d’optimisation du couple revêtement routier/ luminaire qui avait pour finalité une réduction significative des consommations d’énergie.

L’historique

Lumiroute a été retenu en 2011 dans le cadre de l’appel à projets lancés par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MEDDTL). En tant que lauréat, le groupement a bénéficié d’un soutien du CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), pour l’expérimentation de leur procédé sur site réel et son analyse comparative par rapport à une solution d’enrobés traditionnelle.

Limoges Métropole volontaire pour l’expérimentation

La Communauté d’agglomération Limoges Métropole s’est ainsi proposée, en 2012, d’expérimenter le procédé Lumiroute dans le cadre de la réfection d’une 2×2 voies, boulevard Robert Schuman à Limoges, durant 3 ans. Le projet est un des exemples de L’agglomération d’être moteur en termes d’innovation et d’être à la pointe des évolutions technologiques, dans le domaine notamment du développement durable.

La Communauté d’agglomération Limoges Métropole

Trois ans après le lancement du projet, qui a connu, tout au long de sa durée, différentes phases de mesures, celles ci ont permis d’évaluer l’efficacité des différentes combinaisons revêtement / luminaire mises en test, en termes de consommation d’énergie et de conformité aux normes de sécurité.

  • Environnement : réduction de la consommation énergétique (2/3 par rapport à une installation classique)
  • Confort : des performances optimisées (énergétiques, photométriques, nuisances lumineuses …)
  • Perspectives : évolution du couple revêtement/lumière vers l’usage de revêtements clairs (porcelaine) et des éclairages adaptatifs répondant aux besoins réels.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile