Limoges / Paris par avion à 58€

14 février 2019 A la une


Les liaisons aériennes Limoges / Paris (Orly) et Limoges / Lyon seront moins chères avec des appareils plus grands. La compagnie Chalair a remporté l’appel d’offre pour ces deux lignes dans le cadre de de la nouvelle obligation de service public accordée par l’Etat pour ces deux liaisons. Chalair va baser à Limoges 3 appareils et une base permanente de maintenance.

L’annonce a été faite le mercredi 13 février 2019, lors d’une conférence de presse, à l’aéroport de Limoges Bellegarde. En début de semaine, Andréa Brouille (présidente du syndicat mixte de l’aéroport de Limoges) avait eu du mal à cacher sa joie en twittant la bonne nouvelle. Chalair a donc été retenu pour assurer les deux liaisons (Limoges / Paris) et (Limoges / Lyon), avec un retour des lignes le 4 mars 2019. Cette société va fournir des appareils plus grands (14/48 ou 72 places) avec des avions « éco responsables » qui consomment jusqu’a 4 fois moins de carburant qu’un avion à réacteur.

Deux candidats s’étaient fait connaitre pour chaque ligne mais c’est finalement Chalair qui a été choisi. La compagnie s’est montrée plus attrayante sur les tarifs et sur les conditions d’accueil. L’Etat accorde un financement de 7 millions d’euros sur 4 ans, qui viendront s’ajouter aux 13 millions d’euros déboursés par les collectivités (Région, Département et Agglo). La mairie de Limoges apporte une contribution à hauteur de 900 000€ qui sera versée de manière permanente.

« Un choix de rupture »

Pour le président de Chalair, il s’agit d’un choix de rupture. Une ligne comme Paris qui était réservée aux voyages d’affaires avec un billet allant de 500 à 800€, va s’ouvrir à un public beaucoup plus large, avec un aller simple au prix de 58€ TTC. L’objectif est d’atteindre, pour la première année d’exploitation, 29 000 passagers vers Paris et 22 500 passagers sur Lyon.

« Une base de maintenance de Chalair à Limoges »

La compagnie aérienne basera à Limoges trois avions et une base de maintenance permanente ou seront recrutés prochainement une dizaine de salariés. Chalair veut jouer son rôle d’exploitant de ligne mais aussi le rôle de créateur d’emplois.Une école de formation va également voir le jour à destination des personnels navigants (après le premier succès d’une cession fin 2018).


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile