Limoges : 5 individus interpellés pour détention d’armes et trafic de stupéfiants

4 mai 2021 A la une


Le 28 avril dernier, des policiers de la BAC ont croisé le chemin de 3 hommes qui circulaient en centre-ville de Limoges, rue Jules Noriac. Le passager avant était en train de fumer un joint, et le conducteur, souhaitant éviter le contrôle, a brusquement accéléré. Une fois interceptés, ils ont été contrôlés par les forces de police.

Chaque occupant du véhicule a remis aux forces de police des sachets contenant une faible quantité de résine de cannabis. Le passager avant en avait caché plusieurs boulettes dans ses sous-vêtements. Les 3 individus, âgés de 20, 21 et 23 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue.

2 autres individus interpellés, de la drogue et des armes trouvés

Une perquisition a été réalisée au domicile de l’individu âgé de 20 ans. Dans l’appartement, un sachet contenant des cailloux pouvant ressembler à de l’héroïne ont été trouvés, ainsi que d’autres sachets de couleurs différentes, une arme de poing type pistolet calibre 6,35mm vide et un couteau. 440 euros en espèce ont aussi été découverts. Au total, les officiers de police ont découvert 58 grammes de cocaïne, 248 g d’héroïne, 17 g de crack, et 60 g de résine de cannabis.

Dans un second appartement, un 4e complice âgé de 29 ans a été interpellé, et plusieurs armes longues ont été trouvées. 2 autres armes de poing type AIRSOFT ont été découvertes, ainsi qu’une autre type pistolet dans un coffre-fort. 8 autre plaquettes de résine de cannabis (951 g), 14 capsules (87 g) et 500 euros en espèce ont également été trouvés. Un 5e individu, lui aussi identifié comme dealer, a été interpellé. 4 individus ont été déférés au parquet.

De la prison pour tous

L’individu de 23 ans, qui a reconnu les faits, a été condamné à 15 mois de prison, et à 6 autres mois de révocations de sursis, ainsi qu’à une amende de 500 euros. Le 2e prévenu a reconnu avoir hébergé des armes et deux coffres-forts, et a été condamné à 10 mois de prison dont 4 avec sursis sans mandat de dépôt.

Les 2 derniers individus, âgés de 20 ans et de 23 ans, ont été placés en détention provisoire en attendant leur passage en comparution immédiate ce lundi 3 mai. L’homme de 20 ans a été condamné à 6 mois de prison et une interdiction de détenir une arme pendant 5 ans, tandis que l’autre a été condamné à 8 mois de prison et une interdiction de territoire français pendant 2 ans. Le dernier individu, le passager qui fumait son joint lors du contrôle de police, sera reconvoqué devant la justice le 15 septembre prochain pour usage de stupéfiants.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile