L’expo Reflets de Vienne de nouveau vandalisée sur les bords de Vienne

28 août 2017 A la une


Colère de la mairie de Limoges, ce lundi 28 août, après les dégradations à répétitions de l’expo « Reflets de Vienne » installée sur les bords de Vienne. Tous les matins du mobilier urbain subis des actes de vandalismes. Vincent Léonie, adjoint au maire de Limoges, en appelle au civisme de chacun car la note commence a devenir salée.

Mauvaise surprise, sur les Bords de Vienne, une nouvelle fois ce lundi matin, avec la dégradation du mobilier installé dans le cadre de l’expo « Reflets de Vienne ».

« La ville de Limoges est en colère »

L’investissement des agents a été important, la ville ne peut que constater, jour après jour, de nouvelles dégradations. Les panneaux toilés sont régulièrement lacérés, les chaises longues taguées et les sculptures renversées, à cela s’ajoute le vol régulier des fleurs sur le quai de l ‘Auzette. Sans parler des montagnes de détritus laissés par des « promeneurs indélicat ».

Les tags qui reviennent régulièrement place de la Motte, les kilos de déchets ramassés chaque jour, hors des poubelles, dans les parcs existent dans toutes les villes. La ville de Limoges qui a investi plus de 35 000€ dans cette exposition en bord de Vienne ne souhaite pas abandonner le projet mais elle est bien consciente qu’elle ne peut pas tout surveiller 24h sur 24.

« Les jardiniers de la ville passent 15 à 20 % de leur temps à nettoyer et réparer »

Pour Vincent Léonie, adjoint au maire de Limoges en charge des espaces verts « C’est inadmissible et cela coûte du temps et de l’argent à la municipalité ».

Interview de Vincent Léonie :

 


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile