Les Voeux de la ville, de l’agglomération et du département

11 janvier 2019 A la une


Les traditionnels Voeux à la population. Sur cette page les Voeux d’Emile Roger Lombertie (maire de Limoges), de Gérard Vandenbroucke (Président de la Communauté Urbaine Limoges Métropole) et de Jean-Claude Leblois (Président du Conseil départemental de la Haute-Vienne).

Emile Roger Lombertie (maire de Limoges) :

 « Mes chers concitoyens,

À l’aube d’une nouvelle année qui s’avance, je ne sacrifierai pas à la tradition d’un retour sur l’année passée qui fut riche et dense.

Avec une équipe municipale aussi engagée qu’efficace, nous poursuivons l’ambition de pleinement repositionner Limoges sur la scène régionale, nationale et internationale pour que notre ville soit enfin reconnue et plébiscitée pour ses si nombreux atouts et savoir-faire tout autant que pour ses innombrables talents et potentiels d’innovation.

Cette ambition est une exigence de chaque jour mais elle ne serait que chimère si elle n’était pas partagée avec vous. C’est pourquoi, fidèles à notre démarche initiée dès le début du mandat, nous vous avons associé au sein de tous les grands projets que nous avons lancés. Cette année encore, vous avez répondu présents aux réunions de projets, aux consultations, aux ateliers participatifs et je veux ici témoigner de nos plus sincères remerciements pour ce travail effectué en bonne intelligence.

2018 a vu la concrétisation voire l’aboutissement de la plupart des grands projets portés par notre majorité depuis son élection : rénovation des restaurants scolaires et équipements numériques des écoles ; programme de lutte contre les perturbateurs endocriniens dans les crèches et dans les écoles récompensé par le prix Territoria d’Or 2018 ; rénovation et embellissement des Halles centrales, des Halles Carnot, de la place de la République, des bords de Vienne, du Jardin d’Orsay, de la place Jourdan (stèle du monument aux morts et statues) ; pavement des rues piétonnes ; restructuration des quartiers de la Bastide, de Beaubreuil, du Val de l’Aurence, des Portes Ferrées, du Vigenal, du Sablard et de Bellevue ; lancement d’opérations visant la revalorisation du patrimoine immobilier (rénovation de l’habitat et des devantures, ravalement des façades, création d’une pépinière commerciale dans le centre-ville). Et je ne saurais bien sûr omettre l’achèvement du demi-stade Beaublanc au prix de sacrifices financiers importants mais surtout grâce à une gestion rigoureuse de nos deniers publics.

Avec la même conviction, nous avons renforcé notre action en matière de sécurité en confortant la mission de notre police municipale et en accélérant le déploiement de la vidéo-protection. Les résultats sont encourageants : les faits de délinquance sont en baisse de 8,5% et les délits sur la voie publique en baisse de 18% en moyenne, avec une baisse des cambriolages de plus de 36%. Ils sont aussi le fruit de l’excellente coopération entre les services des polices nationale et municipale. La sécurité est une de vos préoccupations quotidiennes. Nous allons poursuivre nos efforts dans ce sens.

Limoges se métamorphose. Limoges s’embellit. Notre priorité est d’investir pour moderniser notre territoire mais aussi parce que parfois cela n’a pas été fait depuis 40 ans. Limoges a été, encore à de nombreuses reprises cette année, distinguée par des prix ou des labels. Nous ne devons en aucun cas bouder ce plaisir.

2019 verra entre autres la mise en valeur de notre savoir-faire séculaire avec le jalonnement céramique au détour de nos rues, le démarrage de la concertation pour la reconversion de l’ancienne caserne Marceau, les opérations de construction de l’EHPAD Marcel Faure…

Elle verra aussi se mettre en place la communauté urbaine de Limoges Métropole que nous souhaitons devenir un espace de dialogue et de coopération ouvert, pragmatique et porteur de la même ambition que nous nourrissons pour la ville-centre.

2018 s’achève dans un climat social et économique particulièrement difficile. Il était de ma responsabilité, institutionnelle et républicaine de maire, d’accueillir le Premier Ministre de notre pays pour lui faire part des contingences particulières auxquelles sont soumis nos concitoyens dans une région où le pouvoir d’achat, l’emploi, la mobilité sont parmi les principales difficultés et le quotidien souvent plus rude qu’ailleurs. Je n’ai pas manqué de l’interpeller sur les investissements que Limoges est légitimement en droit d’attendre, laissée pour compte durant des décennies par le pouvoir socialiste. J’ai enfin pu m’entretenir avec lui sur la capacité de Limoges à accueillir le futur rectorat régional de l’académie de Nouvelle Aquitaine. 

Parce que j’ai Limoges au coeur, je ne peux qu’espérer une année 2019 apaisée, mais résolue à rétablir un pacte social équitable et prospère. 

Permettez-moi ainsi de former pour chacune et chacun d’entre vous, des voeux sincères et chaleureux. Je vous souhaite avec la santé, bonheur et prospérité, amour et fraternité. La vie est trop courte pour que nous la perdions inutilement. Permettez-moi donc de souhaiter que chacun d’entre vous trouve sa voie et s’accomplisse dans le respect de tous. »

Gérard Vandenbroucke (Président de la Communauté Urbaine Limoges Métropole) :

« Chères Amies, Chers Amis,

Avant toute autre chose, permettez-moi de souhaiter, très chaleureusement, à chacune et chacun d’entre vous une excellente année à venir : que 2019 vous épargne la maladie, si invalidante parfois, et éloigne tous ces ennuis du quotidien qui trop souvent repeignent en grisaille les couleurs de la vie ; qu’elle vous apporte au contraire toutes les satisfactions affectives, professionnelles et sociales auxquelles vous aspirez.

Sur le grand livre du temps qui passe, 2018 a ouvert un nouveau chapitre de l’histoire de nos vingt communes. L’année passée a vu de nombreux projets avancer et aboutir. Parmi ces projets majeurs, celui de la transformation de votre intercommunalité en une Communauté Urbaine au 1erjanvier 2019. Nous avons rejoint ainsi les 11 Communautés Urbaines déjà existantes telles que Reims, Caen, ou plus près de nous, Poitiers.

Certes, j’aurais souhaité que nous allions plus vite, que nous ne laissions pas fuir entre nos doigts deux années de dotations d’intercommunalité. D’autres, convaincus aujourd’hui, s’y sont alors opposés. Mais nous devons surmonter les regrets.

Cependant, par notre action et notre travail de concertation, nous avons réussi à assurer un bon départ à la jeune Communauté Urbaine. L’essentiel est dorénavant devant nous.

Ce nouveau point de départ va nous permettre de valoriser nos atouts. Ils sont nombreux.

Avec vous, universitaires, salariés, startupers, chefs-d’entreprises, agriculteurs, citoyens, acteurs et associatifs, nous nous sommes engagés pour faire la démonstration que notre territoire n’a rien à envier aux autres agglomérations et dispose de qualités indéniables, d’un cadre de vie préservé, de savoir-faire appréciés et reconnus.

C’est pourquoi, aujourd’hui, la Communauté Urbaine Limoges Métropole va vous accompagner avec des moyens supplémentaires et apporter ainsi une plus grande cohérence à ses politiques publiques en déployant de nouveaux moyens pour l’avenir de vos enfants (soutien à l’université), pour vos entreprises (développement de l’aéroport, rénovation de la coupole d’ESTER), pour vos familles (rénovation de l’habitat privé) etc.

Les compétences de proximité restent, bien entendu, notre priorité et nous renforcerons notre action pour améliorer vos déplacements (Bus à Haut Niveau de Service, extension du réseau de transport en commun), pour votre cadre de vie (nouvelle déchetterie, rénovation de la station d’épuration), et pour notre planète (plan alimentaire territorial).

C’est ensemble que nous irons plus loin, c’est ensemble avec détermination et fierté que nous construirons le territoire Métropolitain de demain.

Je vous souhaite à toutes et tous, de très belles fêtes de fin d’année et mes meilleurs vœux pour 2019″.

Jean-Claude Lebois (président du Conseil départemental de la Haute-Vienne) :

« 2018 s’achève en nous laissant le goût amer d’une France divisée socialement et d’un pays fracturé territorialement. En Haute-Vienne, ces deux phénomènes se sont additionnés démontrant d’une part le besoin crucial d’un nouveau pacte social dans lequel doivent être repensés la valeur travail, les salaires, mais aussi l’ensemble du financement de nos politiques de solidarité. Elles sont le ciment de notre République. Cela montre d’autre part qu’il est indispensable d’aménager de façon équilibrée le territoire, en le dotant de services publics ou bien d’infrastructures. Les territoires ruraux constitués de villes moyennes doivent être accompagnés de façon plus efficiente pour permettre le développement auquel chacun doit pouvoir accéder. 

Si nous ne sommes pas toujours maîtres de notre destin – les décisions sont prises à Paris – pour autant, nous avons tous une responsabilité : faire de la Haute-Vienne la terre du possible. 

Dans les missions qui sont les siennes le département va poursuivre sa politique d’investissement et de développement du territoire. Ainsi le chantier du Centre départemental de l’enfance et de la famille va débuter sur Limoges, alors que celui des Archives départementale touche à sa fin. Les études pour la réalisation du stade d’Athlétisme sur le site départemental de Cheops et celles de la future Maison de l’ingénierie et de l’habitat vont se poursuivre. Le site de Saint-Pardoux verra son attractivité confirmée avec l’ouverture prochaine d’un téléski nautique. Enfin, sans être exhaustif, les projets routiers à l’Est de Limoges, la connexion D200 – D20 et la nouvelle sortie de l’A20 pour Ambazac vont connaitre en 2019 des procédures d’enquête publique. 

Cette année, nous avons beaucoup surpris en nous positionnant très rapidement pour accueillir le projet Hyperloop. Sans savoir qu’elle sera l’avenir de cette technologie nous avons fait le pari de la recherche et de l’innovation. Nous avons osé, nous avons dit à tous que notre département rural était une terre d’accueil, d’excellence et qu’ici les projets de développement étaient les bienvenus. 

Nous devons poursuivre sur cette voie en 2019, car nous devons continuellement faire la démonstration de notre talent. C’est en prouvant qu’ici il fait bon vivre, qu’ici l’on peut entreprendre, qu’ensemble nous ferons gagner la Haute-Vienne. 

A tous, je souhaite une très belle année 2019″. 


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile