Les résultats du Grand Débat national des automobilistes

21 mars 2019 A la une


Le 15 janvier 2019, Emmanuel Macron lançait le Grand Débat national, une vaste opération de recensement de l’opinion des Français sur les mesures à mettre en oeuvre pour « améliorer l’existence au quotidien », destinée à apaiser les mouvements te tensions que traverse le pays depuis l’automne 2019. Dans ce Grand Débat national : les grands automobilistes sont les grands oubliés.

Bien que cette crise sociale et politique majeure soit née de la colère des automobilistes suite à certaines décisions prises sans concertation par le Gouvernement (abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h, hausse de la « taxe carbone » sur les carburants …), le Grand Débat national mis en place par les services de l’Etat ne leur permettait pas d’aborder spécifiquement ces sujets cruciaux pour leur mobilité et leur pouvoir d’achat.

Avec le soutien de l’Automobile Club du Limousin, l’association « 40 millions d’automobilistes » avait pris l’initiative, dès le 21 janvier 2019, de créer « le Grand Débat national des Automobilistes », une plateforme participative en ligne ou les usagers de la route étaient invités à exposer leurs inquiétudes, exprimer leurs avis et proposer leurs solutions sur un ensemble de thématiques liées à la sécurité routière et à la mobilité.

« Un document de 28 pages »

En ce jeudi 21 mars 2019, l’association « 40 millions d’Automobilistes » et l’Automobile Club du Limousin publient les résultats de la consultation menée dans le cadre du « Grand Débat national des Automobilistes ». Les contributions déposées par les usagers sur le site ont été étudiées et analysées, puis synthétisées dans un document de 28 pages adressé au Président de la République, au Premier Ministre, aux ministres d’Etat ainsi qu’aux élus parlementaires.

« 8 grands thèmes et des dizaines de milliers de contributions »

Afin d’organiser les contributions des Français sur la plateforme, « 40 millions d’Automobilistes » avait sélectionné 8 thèmes principaux parmi ceux les plus couramment abordés par les usagers de la route : les 80 km/h, les radars, les sanctions aux infractions routières, l’entretien des routes, les carburants, les autoroutes, les restrictions de circulation et la prime à la conversion. Entre le 21 janvier 2019 et le 1er mars 2019, ce sont 37 619 contributions qui ont été déposées sur la plateforme.

« Les 80 km/h et la répression au coeur des préoccupations »

La catégorie ayant reçue le plus de témoignages est, sans surprise, la limitation de vitesse à 80 km/h (7 501 contributions, soit 19,9% du total des contributions). Le décret a été pris sans aucun concertation et sans aucun débat. Cette mesure aggrave les problématiques locales des territoires, notamment en terme d’économie et d’attractivité des territoires.

Les radars sont le deuxième sujet le plus commenté sur le site. 5 812 contributions ont été déposées, dont 759 au sujet de la privatisation des voitures-radars. Le fait de confier la gestion et la conduite des voitures équipées de radars embarqués à des sociétés privées est particulièrement mal perçu par les automobilistes.

La catégorie « entretien des routes » a également reçu de nombreux témoignages ( 5 429 contributions, soit 14% du total des contributions), attestant ainsi de la dégradation progressive et dangereuse du réseau routier français.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile