Les nombreux hommages après le décès de Gérard Vandenbroucke

18 février 2019 A la une


Dès l’annonce vendredi 15 février 2019, du décès de Gérard Vandenbroucke, les réactions se sont multipliées sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’émotions pour cet homme qui aura marqué la vie politique. De l’avis général un homme courageux qui dégageait de la chaleur humaine. St-Just-le-Martel pleure son ancien maire mais aussi « son » président du Salon de Presse et d’Humour.

Alain Rousset

(Président du Conseil régional de Nouvelle Aquitaine)

Gérard Vandenbroucke vient de nous quitter au terme d’une très longue maladie contre laquelle il s’est battu avec courage et volonté. De maire à président du Conseil régional du Limousin et de Limoges Métropole, il a offert sa vie à l’action publique et aux services des autres. A mes côtés, il fut un homme digne, amoureux de son territoire qu’il défendait avec conviction et passion.

Je retiens aussi qu’il aimait rire, sourire et réfléchir. Preuve en est avec son salon du dessin de presse et d’humour à Saint-Just Le Martel dont il était si fier. Courageux, chaleureux, accessible, ardent défenseur de la liberté de la presse, tel était Gérard. « Etre sérieux sans se prendre au sérieux », était sa devise.

Toutes nos pensées vont ce soir à sa famille et à ses proches.

Emile Roger Lombertie

(Maire de Limoges)

C’est avec une grande tristesse et une profonde émotion qu’Emile Roger Lombertiue et son équipe municipale ont appris le décès de Gérard Vandenbroucke à l’issue d’un combat courageux et digne contre la maladie. Le territoire Limousin portera longtemps l’empreinte de l’homme engagé qu’il fût, avec l’ambition quotidienne du bon et du bien au bénéfice de chacun. Ses qualités d’écoute et d’empathie ont, sans conteste, joué un rôle déterminant dans ses choix et ses projets, façonnant un art de dialogue unique et bienveillant.

Pour Emile Roger Lombertie : « Nous nous étions fixés ensemble le challenge de préparer le mieux possible le passage en communauté urbaine et c’était un engagement moral fort entre nous. Gérard Vandenbroucke restera la premier président de la CU comme nous l’avions souhaité ensemble ».

Au nom du Conseil municipal, nous présentons à sa famille et à ses proches nos plus sincères condoléances.

Gulsen Yildirim

(Première secrétaire du Parti Socialiste de Haute-Vienne)

La fédération socialiste de Haute-Vienne est en deuil. Après un long et courageux combat face à la maladie, notre Camarade Gérard Vandenbroucke nous a quittés vendredi soir. Adhérent depuis plus de 40 ans et membre de nos instances fédérales, il était un militant engagé fidèle aux couleurs du Parti Socialiste dans tous les mandats qu’il a occupés, que ce soit à Saint-Just-le-Martel, à la communauté urbaine de Limoges Métropole, à la Région Limousin puis à la Région Nouvelle Aquitaine. Malgré le contexte, il a tenu à honorer jusqu’au bout son engagement vis-à-vis de son parti.

Passionné par l’action publique, il a toujours privilégié le consensus et le dialogue pour défendre l’intérêt collectif car il était convaincu que la politique pouvait avoir un impact dans la vie quotidienne de nos concitoyens. Maire de Saint-Just-le-Martel il affectionnait tout particulièrement la proximité et le contact humain. Premier vice-président de l’ancienne Région Limousin, il a oeuvré pour que le Limousin trouve pleinement sa place dans la Région Nouvelle Aquitaine dont il était le premier vice-président.

Président de la communauté urbaine Limoges Métropole, il avait à coeur le désenclavement de l’agglomération et son développement économique. Le passage en communauté urbaine au 1er janvier fut l’un de ses derniers combats qu’il a porté avec énergie et conviction.

Ancien professeur de lettres, il ne manquait jamais la possibilité d’utiliser une pointe d’humour pour exprimer ses convictions. C’est cet humour qui le poussa à créer le Salon international de la Caricature, du Dessin de Presse et d’Humour qui va fêter, hélas sans lui, sa 38e édition. Viscéralement attaché à la liberté d’expression, il fut profondément marqué par les attentats de janvier 2015 et le massacre de ses amis de Charlie Hebdo.

Je salue un responsable politique exemplaire, fidèle à ses amis, respectueux de ses concurrents, artisan inlassable de l’intérêt général et surtout un homme d’une profonde humanité. A sa famille et ses proches, je présente au nom de tous les militants socialistes mes plus sincères et élues condoléances.

Seymour Morsy

(Préfet de Haute-Vienne)

Je n’ai hélas pas pu assez le voir, être à ses côtés, travailler avec lui mais en cette triste journée je tiens à évoquer l’immense impression qu’il a pu me faire tant il tenait avec force à faire le bien pour la ville, pour son agglomération, pour notre Région. Au cours des quatre mois qui viennent de s’écouler, il a su être présent à certaines rencontres, à certaines réunions, avec lucidité, conviction, implication et hauteur de vue. Nous avons pu, il y a quelques jours encore, évoquer d’importantes questions : je pense à la RN147, à la liaison Limoges-Angoulême, à la nouvelle implantation du siège du Crédit Agricole … Nous avons à cette occasion trouvé les mots, ensemble, pour accorder nos positions.

Celles et ceux qui ont pu travailler et vivre à ses côtés ont eu une chance inouïe. Pour ma part, à titre personnel, cela a été trop court, bien trop court. Le représentant de l’Etat que je suis, pour mes prédécesseurs comme pour moi-même, nous tenons à saluer la haute estime qu’il avait pour l’action publique, une action tournée à la fois vers nos concitoyens et vers l’avenir. Nous regrettons son départ et pensons à sa famille et à ses amis. Le force et la lucidité forcent toujours le respect, celle d’un homme qui a eu aussi à lutter douloureusement contre ce mal qui « l’habitait mais ne le rongeait pas », ce sont ses propres mots. L’homme qu’il est doit nous servir d’exemple.

Jean-Baptiste Djebbari et Sophie Beaudoin-Hubière

(Députés de Haute-Vienne)

C’est avec émotion que nous avons appris le décès du Président de Limoges Métropole, Gérard Vandenbroucke, et nos pensées vont immédiatement à sa famille, ses proches, mais également à tous les agents de la communauté urbaine.

Nous avions avec le président Vandenbroucke, des échanges réguliers, et malgré nos divergences politiques nos relations ont été, dès le début de notre mandat, respectueuses, cordiales et constructives. Nous avons su très rapidement mettre les clivages partisans de côté, pour travailler à l’intérêt de notre territoire et de nos concitoyens. Gérard Vandenbroucke a marqué le paysage politique, de la commune de Saint-Just-le-Martel, de notre communauté urbaine, et de notre région, qu’elle fût Limousin ou Nouvelle Aquitaine. C’est ainsi que sans hésiter, nous avons travaillé sur sa sollicitation à la préservation de la dotation d’intercommunalité de Limoges Métropole il y a quelques mois. Nous garderons de lui, l’image d’un homme intègre, travailleur, humaniste, et tourné vers l’intérêt général.

Il a fait preuve ces derniers mois d’un courage exemplaire face à la maladie. Sans se plaindre, il a mis toutes ses forces pour assurer la mission que les citoyens lui avaient confié et exercer son mandat jusqu’au bout. Même si nous ne partagions pas toujours les mêmes idées, le Président VANDENBROUCKE restera pour nous une belle rencontre, avec un bel état d’esprit, et nous lui souhaitons de reposer en paix.


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile