Les gendarmes renforcent les contrôles du respect des mesures de confinement

19 avril 2020 A la une


Alors que ce samedi 18 avril 2020 marquait le début des vacances de printemps de la zone A (dont fait partie l’académie de Limoges), dans le cadre de la Lutte contre la contamination par le Covid-19 : les gendarmes de la Haute-Vienne ont renforcé les contrôles du respect des mesures de confinement sur le réseau routier du département. 

Ce samedi, qui marque le début des vacances de printemps de la zone A, dont fait partie l’académie de Limoges, le groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne a mis en place des dispositifs destinés, dans le cadre du respect des mesures de confinement, à dissuader ceux qui voudraient malgré tout partir vers les lieux de villégiature, et le cas échéant, les réprimer par la verbalisation (amende 135 euros) et les contraindre à regagner leur lieu de confinement d’origine.

« Un important dispositif appuyé par un hélicoptère »

De la capitale Limougeaude, la RN 141 constitue l’axe routier privilégié vers la côte atlantique. C’est donc sur l’aire du Loubier, commune de Saint Junien, qu’un important dispositif constitué d’une trentaine de militaires issus des unités territoriales locales et de l’Escadron Départemental de Sécurité Routière de la Haute-Vienne était déployé ce samedi 18 avril 2020, le tout appuyé par un hélicoptère de la Section Aérienne de la Gendarmerie de Limoges. Les contrôles effectués montrent que globalement les mesures de confinement sont bien respectées par nos concitoyens, et que très peu d’entre eux y contreviennent.Par ailleurs, comme ce fut déjà le cas le 04 avril dernier sur un dispositif identique sur l’A20, cette opération était couplée avec un contrôle de la vitesse des véhicules pour également, par une action préventive en premier lieu, lutter contre l’insécurité routière.

« De grands excès de vitesse enregistrés »

Quelques usagers de la route ont profité de la réduction notable du trafic routier pour commettre des grands excès de vitesse. Ce fut le cas en particulier, d’un automobiliste, qui a été contrôlé à la vitesse de 177 Km/h pour les 110 autorisés. Son permis de conduire, dont le capital de points était déjà très fortement amputé, lui a été retiré sur le champs. Son véhicule a été saisi, jusqu’à décision de justice à laquelle il aura à rendre des comptes prochainement. Un autre usager de la route circulait à la vitesse de 147 Km/h pour les 110 autorisés. Il a aussi été verbalisé pour ces faits.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile