Les Français vous pouvoir offrir des jours de congés aux soignants

13 mai 2020 A la une


Dans un courrier adressé à la Ministre du travail des députés LREM veulent autoriser les salariés à faire don d’une partie de leurs congés payés aux soignants. La ministre a indiqué « soutenir pleinement cette proposition ». Une telle mesure pourrait être couplée aux chèques-vacances, qui auront l’intérêt d’encourager une relance du secteur du tourisme.

A l’initiative du député Christophe Blanchet, Pierre Vanteau (député de la Haute-Vienne) a cosigné, il y a maintenant quelques semaines, un courrier adressé à la Ministre du Travail visant à soutenir les soignants. Les députés demandent à offrir la possibilité, pour les salariés qui le souhaitent, dans le public comme dans le privé, de faire don d’une partie de leur congés payés ou RTT au bénéfice de ceux qui luttent directement contre le Covid-19.

Le texte du courrier :

« Dans ce contexte de crise sanitaire, nous sommes tous reconnaissants et admiratifs de l’abnégation et du courage dont font preuve nos soignants auprès des malades, de leurs familles et de nos ainés. Notre système de soins et de santé tient car nos soignants tiennent bons. Ils se sont adaptés avec réactivité et agilité, sans rechigner malgré les conditions difficiles, prouvant ainsi la sincérité et la profondeur de leur vocation ; une vocation au-dessus de tout puisqu’elle s’attache à préserver la vie face à la mort.

Le grand plan santé que prépare le gouvernement est indéniablement une réponse forte. Mais nous devons aussi prendre en compte les applaudissements que les français adressent chaque soir, depuis leur fenêtre, à leurs soignants. 

Cette reconnaissance que les français expriment est aussi une frustration pour un grand nombre d’entre-eux qui ne peuvent ou ne savent comment aider davantage. Dans cette situation, notre devoir est de faire en sorte que rien ne fasse obstacle à la fraternité et de permettre l’exercice de la solidarité malgré le confinement.

A cet effet, nous proposons que l’on puisse permettre aux salariés qui le désirent et qui le peuvent, dans le public comme dans le privé, de faire don d’une partie de leur congés payés, qu’ils aient été affectés ou non sur un compte épargne-temps, au bénéfice de ceux qui luttent directement contre le coronavirus. Sachant que la reprise et le retour à la normale seront longs, et que peu de nos compatriotes profiteront pleinement de leurs vacances d’été, réformer le don de congés payés en ce sens semble pertinent.

Un tel dispositif ne représente pas une charge pour l’État ni pour les entreprises car les congés payés sont déjà provisionnés. A titre indicatif, il y a 23 millions de salariés en France, si chacun donne juste un jour de congé, cela fait 23 millions de jours, ou l’équivalent en valeur, dédiés aux personnels soignants.

Ces jours de congés payés récupérés constituent une somme qui pourrait être donnée sous forme de chèque-vacances, utilisables aussi bien dans l’offre publique que privée. Le tourisme aura besoin de toute l’aide possible pour reprendre une activité. Ceci permettrait de marquer la solidarité des français vis-à-vis des soignants comme à l’ensemble de la filière touristique.

Notre réflexion est d’ores et déjà engagée sur la rédaction d’une ébauche de proposition de loi qui pourrait très rapidement être transmise à votre cabinet pour faire appel à son expertise. Il y aura évidemment des aménagements à opérer, et nous ne doutons pas que notre majorité et le gouvernement sauront mobiliser toute leur intelligence pour rapidement mener à bien ce travail collectif.

« Une proposition jugée interessante par la Ministre du Travail »

Suite à ce courrier, Muriel Pénicaud a reconnu que cette proposition était très intéressante, dans la mesure ou elle peut permettre aux français qui le souhaitent d’aider davantage et de se sentir utiles dans ce contexte particulier. La ministre a indiqué « soutenir pleinement cette proposition », dont les modalités seront étudiées et définies prochainement. Une telle mesure pourrait être couplée aux chèques-vacances, qui auront l’intérêt d’encourager une relance du secteur du tourisme en France, particulièrement touché par la crise, tout en permettant aux soignants de bénéficier de congés qu’ils méritent tout particulièrement au vu de leur engagement sans faille ces derniers mois.

Interview de Pierre Vanteau :


Commentaires

  1. Chabernaud   Le   16/05/2020 at 07:56

    Et lui il donne quoi pourquoi pas un peu de son salaire..sachant qu il ne paie rien de sa poche…c est le contribuable qui crache de sa poche..Et de plus il n y as pas eu que des soignants qui ont travaillé…alors la on fait quoi


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile