Les élus qui n’ont pas été reçus par Emmanuel Macron se sentent humiliés

5 octobre 2017 A la une


Après la visite d’Emmanuel Macron à Egletons, mercredi 4 octobre 2017, les élus qui n’ont pas été reçus par le chef de l’état se sentent « humiliés ». C’est la stupeur mais aussi l’écoeurement. Certains élus ont été obligés de forcer les barrages et se sont faits gazés par les forces de l’ordre.

L’ambiance était tendue en début d’après-midi aux abords de l’école des travaux publics d’Egletons ou le président de la République était venu s’informer sur une filière éducative qui forme des jeunes directement employables. L’occasion pour lui de visiter un campus rénové ou les services de l’état et la branche professionnelle fonctionne en « bonne intelligence » pour s’adapter aux changements du marché de l’emploi.

Mais voila, c’était sans compter sur les élus de la région et les salariés de GM&S. Les manifestants, avec en première ligne les élus de l’Indre, la Creuse et la Haute-Vienne qui accompagnaient les GM&S, ont tenté de franchir un barrage. Ils ont parcourus quelques mètres avant d’être stoppés par des gaz lacrymogène.

« Les élus ont été humiliés »

Chez les élus c’est la stupeur et l’écoeurement. « Voila comment on traite les élus de la République ». Pour le président de la communauté de commune de l’Ouest Creusois « c’est la première fois que je vois des élus se faire gazer ».

Michel Vergnier, ancien député de la Creuse, maire de Guéret et président de l’association des maires et adjoints de Creuse a annoncé qu’il invitait les élus à se réunir vendredi à Guéret « pour trouver une réponse à ce qui s’est passé. Nous étions venus en soutien et voila comment on nous accueille. Les maires sont outrés. Si c’est ainsi que le président traite ses élus, nous ne sommes plus dans la même république ».

Interview de Michel Vergnier :


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile