L’envol de la Troupe Bat de l’Aile

6 novembre 2018 A la une


La troupe « Bat de l’Aile » a été créée en juillet 2006, labélisée par l’Institut d’Etudes Occitanes de Toulouse depuis 2012, reconnu d’intérêt général depuis 2014 et titulaire d’une licence d’entrepreneur de spectacles vivants depuis 2016.

Chaque weekend la troupe arpente les routes du Limousin pour présenter son spectacle intérieur 2017-2018.

La Troupe regroupe des jeunes qui ont tous en commun une passion : le théâtre, la musique et le chant. L’association, qui a un but culturel, n’oublie pas de promouvoir la langue occitane en utilisant sans modération le limousin dans ces textes.

Deux parties distinctes, donc deux histoires

« Libérées d’entre ciel et terre » : Jackie et Lulu sont retenues contre leur volonté dans un lieu qui ne leur convient pas (dans une maison de retraite). Malgré ça elle ne vont pas s’ennuyer!

« le mystère de la statue » : Une statue du 17e siècle a mystérieusement disparue. Tout le village est mobilisé! Cette comédie mêle agilement le français et la langue limousine. Sans dévoiler trop de chose on y découvre un personne inattendu …

Entretien avec Sébastien Péjou (président, co-fondateur, co-auteur, comédien et metteur en scène) :

La création de la Troupe bat de l’aile?

« Au collège nous étions une petite bande d’amis et nous faisions du théâtre en option. On avait peur de se perdre de vue et on voulait continuer absolument ce que nous faisions, mais les troupes de théâtre ne proposaient pas vraiment ce que nous recherchions. Nous avons donc décidé de créer notre propre troupe pour avoir une totale liberté dans l’écriture des textes, dans la mise en scène et dans le jeu. Depuis 2006, la base est restée globalement la même, certaines personnes se sont ensuite rajoutées (les 4/5 du début sont toujours là) ».

La langue Limousine

« La première partie du spectacle est totalement en français, nous avions la volonté d’intégrer la langue limousine dans la seconde partie. Au départ la place de la langue Limousine était beaucoup plus important, mais nous nous sommes rendus compte qu’une bonne partie de notre public, ne parlait pas cette langue, donc nous avons décidé de l’insérer dans la seconde pièce, en la mélangeant avec le français. La langue limousine n’est pas une langue morte! Il y a de plus en plus de jeunes qui sont curieux de la connaitre ».

Toutes les infos

Toutes les infos sont à retrouver sur le site : latroupebatdelaile.e)-monsite.com et sur Facebook : LaTroupeBatDeLaileofficiel.

Interview de Sébastien Péjou (président de la troupe) :


,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile