L’édition 2021 du 4L Trophy en ligne de mire pour deux limougeauds

1 juillet 2020 A la une Sport


La 24ème édition du 4L Trophy se déroulera du 18 au 28 février 2021. Et une nouvelle fois cette année, des limougeauds s’élanceront dans la course. Focus sur deux limousins qui veulent suivre les traces de Jean-Jacques Rey, créateur de l’épreuve en 1997.

C’est le plus gros rallye-raid du monde réservé aux jeunes entre 18 et 28 ans. L’année dernière, 900 équipages étaient partis dans le désert pour rejoindre les portes du Sahara à bord des infatigables 4L. Sur ces 900 binômes, quinze avaient pris le départ de Limoges. Quinze limougeaud(e)s qui rêvaient d’aventure et de sensations fortes, au même titre que Maxence et Alexandre cette année, deux étudiants âgés de 21 ans.

Le 4L Trophy c’est quoi ?

Le concept est simple : le 4L Trophy est une course d’orientation, un peu comme le Rallye Dakar, à la seule différence que la « cool-attitude » remplace la compétition. Une 4L, une boussole, deux ami(e)s : c’est ça l’âme du 4L Trophy.

Une aventure sportive donc, mais également solidaire pour les centaines de jeunes qui prennent la route. En effet, les différents équipages emmènent dans leurs coffres des fournitures scolaires, du matériel informatique, des vêtements… Au final, c’est chaque année presque 30 tonnes d’objets qui sont transportés et qui profitent à près de 20 000 enfants de la Province d’Errachidia, au Maroc.

Des locaux au rendez-vous

Tout l’intérêt du 4L Trophy réside également dans le fait que n’importe quelle bande de potes peut construire son projet pour participer. Un objectif qui motive chaque année des étudiant(e)s limousin(e)s, comme Maxence et Alexandre. Ces deux étudiants (le premier dans l’architecture, le deuxième en pharmacie) n’ont pas eu besoin de beaucoup de réflexion pour se lancer : « Nous sommes tous les deux passionnés par les sports mécaniques et nous voulons vivre une aventure à la fois sportive, solidaire et humanitaire », explique Maxence.

Une aventure qui ne se fera probablement pas sans quelques rebondissements pour les deux compères : entre les bivouacs en plein désert, les enlisements dans les dunes et les soucis mécaniques, le parcours ne s’annonce pas de tout repos. Des mésaventures que ne craignent pas les proches du binôme qui « apportent énormément de soutien et aident comme ils le peuvent » selon Maxence.

L’étape cruciale des sponsorings

Mais avant de partir en direction du Maroc, les deux amis doivent trouver des fonds pour le financement de la course. Il faut dans un premier temps trouver le bolide (qui représente 14% du budget total), mais également prévoir des pièces de rechange pour éviter les mauvaises surprises, sans oublier les frais de péage et d’essence, les accessoires pour les bivouacs, les assurances, l’inscription…

Un coût total qui dépasse les 10 000 €, et qui nécessite donc l’aide financière de sponsors. Des recherches qui s’annoncent presque plus compliquées que la course en elle-même. Pour Maxence, la stratégie est claire : « On cherche dans un premier temps dans nos connaissances proches, familiales ou amicales. Dans un second temps, nous chercherons toutes les entreprises intéressées par notre projet. Une aide financière ou tout simplement l’aide d’un garagiste ou d’un carrossier ». Des sponsors qui seront mis en avant durant toute la course sur les supports digitaux du duo et qui bénéficieront d’une réduction fiscale dans le cadre du mécénat.

Alors si vous souhaitez venir en aide à Maxence et Alexandre, rendez-vous sur Instagram « projet_4l_trophy_mh87 », sur facebook « Projet MH » ou directement par mail « projet4Lmh87@gmail.com ».

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile