Le seuil de légionelle dépassé à Beaubreuil

2 novembre 2018 A la une


L’histoire se répète dans le quartier de Beaubreuil (rue Rhin et Danube) avec le retour des douchettes pour 250 logements, ce qui représente 500 habitants.

Mercredi 31 octobre 2018, le bailleur Limoges Habitat a préféré appliquer le principe de précaution en commençant la distribution de douchettes pour les habitants concernés.

Les habitants de ce quartier de la rue Rhin et Danube y sont habitués. Il y a un an, le bailleur social avait détecté, dans une partie de son réseau, un taux très élevés de légionelle. Une distribution de douchettes filtrantes avait alors été organisée. Le bailleur avait effectué un choc thermique qui s’était avéré inefficace. Après des mois de travaux le seuil était revenu à la normale.

« L’eau est potable »

Mercredi 31 octobre 2018 : Lors d’une conférence de presse, Limoges Habitat a affirmé que l’eau était potable et qu’il n’y avait aucun risque pour les locataires. La bactérie s’est développée dans le réseau d’eau de 250 logements (500 personnes) situés à quelques bâtiments de la précédente alerte au 34, 36, 48, 50, 52, 54, 56 et 58). L’âge des constructions datants des années 70 pourraient être à l’origine de l’incident. Il est très difficile de déterminer son origine.

Pour Carole CHEUCLE, directrice de Limoges Habitat : « Les derniers résultats ont révélé, le mardi 30 octobre 2018, un taux de 15 000 Unités (UFC) au lieu de 10 000 UFC/litre. Rapidement les locataires concernés par ce phénomène ont été prévenus et un choc thermique a été réalisé. Il s’agit de la montée en température du réseau concerné. En parallèle une distribution de couchettes filtrantes (efficace pendant 2 mois) ont été distribuées ».

Interview de Carole CHEUCLE, directrice de Limoges Habitat :

Interview de Bruno Genest, président du conseil d’administration de Limoges Habitat :


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile