Le ravalement des façades devient obligatoire dans le centre historique

15 mai 2018 A la une


Le ravalement des façades devient obligatoire dans le centre historique de Limoges. Plus de 1 700 façades ont été rénovées ces dernières années grâce à la campagne d’aide à la réhabilitation du patrimoine (CARPP) menée par la Ville de Limoges. Les mesures incitatives ne suffisent plus, place maintenant aux ravalements obligatoires.

Des immeubles sont toujours en mauvais état et continuent de dénaturer le cadre de vie des habitants. Au conseil municipal du 3 avril dernier, la Ville a décidé de s’engager dans une démarche plus volontariste en votant la mise en place du ravalement obligatoire des façades du centre ancien classé « Site patrimonial remarquable ».

Depuis plus de 15 ans la Ville a initié une campagne d’aide à la réhabilitation et à la protection du patrimoine qui avait pour objectif d’accompagner techniquement et financièrement (jusqu’a 30% du montant hors taxe des travaux) les propriétaires d’immeubles dans leur projet de rénovation de façade et de devanture commerciale. Si 1 700 façades ont été rénovées, trop d’immeubles demeurent en mauvais état et disqualifient le paysage du quartier historique.

« Trop d’immeubles demeurent en mauvais état »

Les mesures incitatives ne suffisent plus, la mairie a saisi le préfet en septembre 2017 pour que Limoges soit inscrite sur la liste départementale des communes habilitées à imposer le ravalement des façades tous les 10 ans. Au conseil municipal du 3 avril 2018, la Ville a voté la mise en oeuvre d’une première campagne de ravalement obligatoire dans le périmètre : rue du Clocher, rue du temple, rue du Consulat, rue Ferrerie, place Saint-Michel, rue Charles-Michels, rue des Alllois et la rue de la Providence.

« Un soutien financier pour les propriétaires »

Pour accompagner les efforts demandés aux propriétaires, un soutien financier est également mis en place. Celui-ci permet, durant une période de 14 mois à compter de la notification aux propriétaires, d’attribuer une subvention de 10% ou de 30% selon la date d’engagement des travaux.

(crédit photo : Ville de Limoges/Thierry Laporte)


,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile