Le premier centre d’hébergement temporaire spécialisé COVID-19 de Haute-Vienne

31 mars 2020 A la une


Lundi 30 mars 2020, Seymour Morsy (préfet de haute-Vienne) est allé à la rencontre des équipes en charge du premier centre d’hébergement temporaire spécialisé COVID-19 de Haute-Vienne. Trente personnes précaires pourront ainsi être accueillies en chambre individuelle et accompagnées par les équipes de l’Association de réinsertion sociale du Limousin (ARSL)

Dans le contexte d’épidémie inédit qui touche la France, les personnes malades sans gravité, qui sont sans domicile ou hébergées dans un centre qui ne permettrait pas de respecter les mesures de confinement pourront ainsi être accueillies et suivies médicalement. 30 places pour les personnes précaires malades sans gravité sont disponibles.

L’ouverture de ce centre d’hébergement spécialisé est le fruit d’une coopération hors normes impulsée par les services de l’Etat (préfecture et DDCSPP) et l’ARS, entre le centre hospitalier Esquirol, qui met des locaux à disposition et fournit les repas, l’Association de réinsertion sociale du Limousin (ARSL), qui gère le centre avec l’appui de la Fondation Delta Plus, les équipes médicales du CHU et du CH Esquirol et le renfort des associations de protection civile : Croix Rouge Française et Pompiers de l’urgence internationale.

Trente personnes précaires pourront ainsi être accueillies en chambre individuelle et accompagnées par les équipes de l’Association de réinsertion sociale du Limousin (ARSL) et suivies sur le plan médical par une équipe composée de professionnels du CHU et du centre hospitalier Esquirol (médecins et infirmiers), jusqu’à la disparition complète des symptômes. L’admission dans ce centre de desserrement sera validée par l’ARS, dans le cas où les personnes précaires malades sans gravité ne peuvent être confinées sur leur lieu de vie habituel.

(Crédit photo : Préfecture de Haute-Vienne)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile