Le département met en place une complémentaire santé solidaire pour tous

22 octobre 2018 A la une


Depuis septembre 2018, le département propose à tous ses habitants une complémentaire santé solidaire. La mise en place de « Haute-Vienne Santé » devrait permettre à toutes les personnes, notamment celles aux revenus les plus modestes, d’avoir accès à une couverture.

Zoom sur cet engagement de campagne lancé en 2015. 

Nombreuses sont les personnes qui se retrouvent encore sans complémentaire santé, et leur prix souvent trop élevé n’y est pas pour rien. En effet, c’est ce que déplore le département, souhaitant garantir l’accès de tous les haut-viennois à une mutuelle adaptée. 

Pour Annick Morizio, 1ère vice présidente du Conseil Départemental de Haute-Vienne, la mise en place de cette opération est une vraie nécessité. « Pour certaines personnes, se soigner devient difficile. Nous avons donc pensé qu’il était important de les aider à avoir un accès aux soins qui soit adapté aux possibilités financières et aux besoins médicaux de chacun », exprime-t-elle. 

Un partenariat qui fonctionne 

C’est dans l’optique de lutter contre cette inégalité de protection que le Conseil Départemental a donc choisi de s’inscrire à l’opération « Mon département, ma santé », en nouant un partenariat avec ACTIOM (actions de mutualisation pour l’amélioration du pouvoir d’achat). L’association d’assurés indépendants défend les intérêts de ses adhérents, en négociant des contrats auprès des assureurs et des mutuelles. 

« Cette association agit déjà auprès d’autres communes (ndlr : « ma commune, ma santé »), et nous avons remarqué que ce fonctionnement était intéressant », souligne Annick Morizio. Grâce à ce partenariat, le département est désormais capable de proposer à ses clients entre 20% et 30% de réduction. 

Parmi les points forts, le département met en avant la disponibilité et le conseil. La vice présidente s’explique : « Il y aura toujours quelqu’un au bout du fil, et non des plateformes téléphoniques surtaxées. L’appel nous permettra de rediriger les personnes les plus à l’aise avec le numérique vers notre site web, tandis que nous proposerons des rendez-vous physiques dans nos permanences, aux personnes les moins à l’aise ». Quant au conseil, elle souligne qu’il est fondamental que les habitants soient informés des droits dont ils disposent. 

À qui cela s’adresse ? 

Particulier, artisan, agriculteur, commerçant ou encore professionnel libéral, tous les haut-viennois peuvent prétendre à ce système. « Nous ciblons les personnes les plus fragiles qui ont des revenus modestes et qui n’ont pas de mutuelle. Ils ont, de ce fait, du mal à payer le reste à charge et se retrouvent obligés de refuser des soins qui leur sont pourtant indispensables », tient à préciser Annick Morizio. 

Au total, ce sont 5 opérateurs qui regroupent 12 niveaux de garantie, qui sont proposés, permettant ainsi aux adhérents de bénéficier des tarifs les mieux négociés. Les garanties vont de 100% à 300%. « Avec toutes ces garanties, chacun doit pouvoir trouver chaussure à son pied ! » assure-t-elle. 

N’hésitez pas à vous renseigner avant le 31 octobre 2018. Période réservée à la modification des contrats et au changement de mutuelle. Pour plus d’information, rendez-vous sur www.haute-vienne.fr ou au 05.57.81.04.10.

Interview d’Annick Morizio :

Marylou Hanot 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile