Le CSP retrouve le goût de la victoire

19 novembre 2018 A la une Limoges CSP Partenaires Sport


Après un match convaincant malgré la défaite face à Krasnodar plus tôt dans la semaine en EuroCup, Limoges a renoué avec la victoire samedi soir sur le parquet du Palais des Sports de Beaublanc face à l’équipe de Nanterre en s’imposant 80/62.

Limoges démarre la rencontre en demi-teinte : l’envie est là, l’agressivité aussi. Mais le CSP est une équipe convalescente, dans l’attente d’un nouveau meneur jeu suite au flop Perrantes, obligeant Kyle Milling à utiliser Howard dans un rôle de créateur plutôt que dans celui de finisseur, tout en sachant que l’arrivée imminente de Jordan Taylor devrait normalement être la solution à ce positionnement inadapté pour l’international français. Côté Nanterre, c’est le secteur extérieur de l’équipe francilienne qui s’illustre, notamment par l’intermédiaire de ses artilleurs longue distance, en la personne de Juskevicius. A contrario, ce sont les hommes de l’intérieur CSP qui sont dans un bon soir … un très bon soir. Le trio Samuels – Boutsiele – Miles rassure Limoges dans un deuxième 1/4 temps de haut vol, permettant aux locaux de basculer en tête à la pause 39/31.

La deuxième mi-temps est dans la lignée des 20 premières minutes : la défense locale est bien en place, et Limoges gère tranquillement son avance. La fébrilité du début de partie laisse place à une confiance retrouvée, à l’image du capitaine, Jonathan Rousselle. L’ancien choletais, en difficulté depuis le début de la saison, sort de sa boîte, s’illustrant à longue ( très longue ) distance dans le quatrième 1/4 temps. Beaublanc exulte, le meneur de jeu français laisse sortir toute la frustration emmagasinée depuis plusieurs semaines. Limoges s’impose logiquement dans une rencontre globalement maîtrisée et une envie de jouer enfin palpable. Affaire à suivre.

La réaction de Jonathan Rousselle
La réaction de William Howard

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile