La rétro 2018 de l’Actu Région de Flash FM

31 décembre 2018 A la une


L’année 2018 a été riche en événements … Hommage à Frédéric Forté, un homme retranché dans le Séquoia de la mairie, l’incendie de la rue de la Boucherie, des braquages, le blocage de la fac, le placement de l’entreprise Steva en redressement judiciaire, le meurtre de la Brégére, la grève des pompiers, etc … Tous ces événements ont rythmé l’info de Flash Fm en 2018.

Tout au long de l’année Flash Fm a été présente sur la plupart des événements. Nous avons, à chaque fois, rapporté l’info, sans la déformer et sans prendre parti. Voici une liste non exhaustive des temps forts de cette année 2018.

5 janvier : L’hommage a Frédéric Forté :

Le président du Limoges CSP, Frédéric Forté, est décédé le soir du réveillon du 31 décembre 2017 d’une crise cardiaque. Plusieurs milliers de personnes viennent se recueillir au Palais des Sports de Beaublanc.

8 février : Le drame au Collège Maupassant de Limoges

Le corps sans vie d’un enseignant du collège Maupassant à Limoges a été découvert ce matin au collège, il s’agirait vraisemblablement d’un suicide, par arme à feu. Le corps sans vie de l’enseignant, âgé de 37 ans, a été retrouvé sous le préau de l’établissement scolaire. Selon les premiers éléments, la victime serait revenu sur son lieu de travail pour se donner la mort. L’agent de service qui l’a découvert est très choqué et a été pris en charge par les pompiers.

14 février : Un homme retranché dans le Séquoia de la mairie

Drôle de Saint-Valentin hier soir pour un homme qui s’est réfugié à 18 mètres de hauteur (dans le grand sapin situé devant la mairie de Limoges). C’est un passant qui a donné l’alerte après l’avoir entendu crier. Aux alentours de 22h les policiers et les pompiers ont mis en place un périmètre de sécurité. La grande échelle a été déployée pour tenter d’aller lui parler. L’homme était retranché et « bien équipé » selon les dires des pompiers. Le lendemain, l’homme, âgé de 47 ans, est descendu de lui même de l’arbre. Il a été pris en charge par les pompiers dans la mairie de Limoges.

17 février : Incendie de la rue de la Boucherie

Ce samedi 17 février 2018, aux alentours de 7h, un incendie s’est déclaré dans un immeuble de la rue de la Boucherie à Limoges (a proximité des halles centrales). D’importants moyens ont été déployés avec la présence d’une quarantaine de pompiers venus des casernes de Limoges et de Saint Léonard de Noblat. Le feu d’appartement serait parti d’un squat (anciennement occupé par le collectif Sherwood), dans un immeuble situé au 40-42 rue de la Boucherie (2 étages avec des combles). Les flammes se sont rapidement propagées, par les combles, aux immeubles voisins. En fin de matinée, un corps a été retrouvé dans les décombres de l’immeuble. La victime se trouvait au deuxième étage de l’immeuble. Le vice-procureur de la République de Limoges était sur les lieux avec une dizaine d’enquêteurs de la Police Judiciaire.

26 mars : Braquage d’un tabac aux Portes Ferrées

Ce lundi 26 mars 2018, à 7h05 : L’individu, une arme de poing de type pistolet semi-automatique à la main, a menacé la gérante du commerce et l’unique cliente présente à ce moment-là. Il s’est montré assez persuasif pour obliger la commerçante à lui remettre la recette du weekend. L’auteur des faits, vêtu de vêtements chaud a quitté les lieux avec son butin (moins d’une minute plus tard), en prenant la fuite. Les deux victimes ont été très choquées mais pas blessées physiquement.

Le mercredi 21 mars, la brasserie du Pont Saint-Martial avait été braquée en soirée par un individu seul. Reste maintenant à savoir si il y a un lien entre les deux braquages qui ont eu lieu, à moins d’une semaine d’intervalle, dans le même secteur.

3 avril : Blocage de la Fac

Mardi 3 avril 2018, la faculté de Lettres et des Sciences Humaines de Limoges était bloquée. A 14h, l’assemblée générale étudiante a voté la poursuite du blocage de la fac, au moins jusqu’au vendredi 6 mars 2018. Alors que la semaine dernière l’AG avait réunie une quarantaine de personnes, hier ils étaient plus de 150 étudiants. Le blocage semble être une action efficace pour mobiliser les étudiants. Au fil de l’avancé du mouvement les étudiants se mobilisent de plus en plus face à un gouvernement qui fait la sourde oreille. Alors que certains étudiants disent « subir » le blocage, d’autres rappellent que l’assemblée générale est ouverte à tout le monde. Les décisions retenues sont celles qui ont recueilli la majorité des voix.

5 avril : Placement de Steva en redressement Judiciaire

Bruno Grimaux (délégué syndical FO) : « Pour le mois de Mars les salariés n’ont eu que la moitié de leur salaire. Nous espérons que l’administrateur va faire le nécessaire pour que nous ayons le reste. Si jamais le délais est trop long, il va falloir trouver une solution (peut-être l’état, la région …). Les gens ne peuvent pas vivre avec la moitié d’un salaire. La meilleure solution c’est le placement en redressement judiciaire, on ne peut plus payer les fournisseurs. la procédure va permettre de geler les dépenses que nous ne pouvons plus assumer. L’image de notre société en prend un coup alors que nous avions tout fait pour essayer de la relever avec Steva. Les salariés avaient même fait de gros efforts avec un recul des acquis sociaux afin d’éviter la catastrophe. Apres l’affaire GM&S c’est un nouveau coup dur pour l’emploi. Les constructeurs ne veulent plus donner de travail aux sous-traitants Français ».

7 juin : Meurtre dans le quartier de la gare des Charentes

Dans l’affaire du meurtre de Marion, l’homme de 29 ans est passé aux aveux. Il a été mis en examen pour meurtre avec préméditation et placé en détention provisoire.Le corps de la victime avait été retrouvé le 7 juin dernier, enterré dans le jardin d’un immeuble dans le quartier de la gare des Charentes.

Le jeune homme de 29 ans avait été interpellé mardi 19 juin 2018 dans le Val de Marne et aussitôt placé en garde à vue au commissariat de Police de Limoges. Lors de son audition, le mis en cause a d’abord nié les faits, puis la version a changée. Il a déclaré que la jeune femme avait été tuée devant ses yeux. Mais les deux versions ne correspondaient pas avec les éléments recueillis. Au final il a reconnu être l’auteur des coups de couteau qui ont entrainé la mort de la victime et a reconnu l’avoir enterré.

6 juillet : Marche Blanche pour Marion

La marche blanche et silencieuse, en hommage à Marion, a été organisée le vendredi 6 juillet 2018. La famille avait demandé aux personnes de venir habiller de blanc. Les organisateurs de cette marche silencieuse voulaient que cet hommage se déroule dans la paix et le respect. Le cortège était parti du Parc Victor Thuillat jusqu’au cimetière de Louyat.

17 septembre : Grève des pompiers de Haute-Vienne

A l’appel de l’intersyndicale (FO-SIS, FA-SPP 87, Avenir Secours et FSU), lundi 17 septembre 2018, près de 150 pompiers étaient mobilisés pour dénoncer la politique managériale de leur direction et revendiquer des moyens à la hauteur de leurs missions. Le rassemblement a eu lieu à 8h30 devant le siège du SDIS 87. Le convoi de camions et de véhicules de sapeurs-pompiers s’est ensuite élancé dans les rues de Limoges pour aller, devant nos confrères de France 3 Limousin, car le directeur était l’invité de l’édition de 12h. En fin d’après-midi un feu a été allumé devant la préfecture de Limoges.

5 octobre : Les Trois Cafés Gourmands dans les studios de Flash FM

Le groupe corrézien « 3 CAFES GOURMANDS » avait choisi FLASH FM pour une interview en direct dans les studios le jour de la sortie de leur 1er album le vendredi 5 octobre à 10h ! FLASH FM a été la 1ère radio en France à diffuser le single « A nos souvenirs » le  17/12/2017. FLASH FM a été la 1ère radio à recevoir le groupe en direct lors du Marché de Noël de Limoges en décembre 2018 ! Avec quasiment 800 diffusions sur son antenne, FLASH FM reste actuellement la radio qui a le plus diffusé le single*.

17 novembre : Le mouvement des Gilets Jaunes

Le mouvement du 17 novembre 2018 des Gilets Jaunes a été, à Limoges, un véritable succès. Dès 7h, les premiers blocages ont été constatés. Tout au long de la journée, à Limoges et dans son agglomération il y a eu des opérations escargots, des barrages filtrants et bloquants. 4 barrages des Gilets Jaunes ont été forcés en Haute-Vienne, il y a eu un blessé.

A l’année prochaine et encore merci de votre confiance …


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile