La Police libère les ronds-points occupés par les Gilets Jaunes

18 décembre 2018 A la une


Ce mardi 18 décembre 2018, les ronds-points, occupés depuis le 17 octobre dernier par les Gilets Jaunes ont été évacués. Certaines cabanes ont été démontées par les Gilets Jaunes, d’autres détruites ou incendiées. Avec cette obligation de libération des ronds-points le mouvement devrait se durcir avec de nombreuses actions coups de poing. Les Gilets Jaunes sont maintenant déterminés plus que jamais !

Il y a eu un avant, il y aura un après ! De l’avis de la plupart des Gilets Jaunes rencontrés ce matin, cette libération des ronds-points est vécue comme une provocation du gouvernement, mais aussi comme une injustice. Le mouvement pourrait maintenant se durcir.

« Libération des ronds-points par la police »

8h ce matin : un tractopelle et des camions bennes sont arrivés sur les lieux du rond-point de Grossereix (à l’intersection de l’A20 et de la RN520), au Nord de Limoges. Les policiers de la section d’intervention se sont alors positionnés. Les Gilets Jaunes ont, juste eu le temps, de récupérer leurs affaires avant que le tractopelle commence son travers de destruction. Ecartés des lieux ils n’ont pu que constater les faits.

10h : A Couzeix, au rond-point de la jonction de la RN520 et de la RN147, la vingtaine de Gilets Jaunes, a préféré démonter d’elle même le campement. La police leur avait donné une trentaine de minutes afin de récupérer leurs affaires. « Nous sommes délogés mais les Gilets Jaunes ne lâcheront rien! ».

10h30: Les Gilets jaunes installé sur le rond-point de Chronodrive s’activaient à débarrasser leurs affaires. Les personnes présentes ont préférés incendier la cabane plutôt que de la voir détruite par les forces de l’ordre.

C’est le coeur lourd qu’ils ont regardé leur cabane de fortune partir en fumée.

Les Gilets Jaunes présents sur le rond-point ont bien tentés, quelques minutes, de mettre en place un barrage bloquant mais les forces de l’ordre sont rapidement arrivées sur les lieux.

Pendant de longues minutes les Gilets Jaunes ont fait face aux forces de l’ordre. Il n’y a pas eu d’incidents.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile