La moutarde dijonnaise monte au nez du CSP

26 novembre 2018 A la une Limoges CSP Partenaires Sport


Alors qu’on voyait du mieux depuis quelques semaines dans le jeu limougeaud, le CSP s’est replongé dans le doute après un non-match samedi soir au Palais des Sports de Beaublanc face à Dijon. Une rencontre qui a laissé des traces, notamment en ce qui concerne l’entraîneur Kyle Milling.

Le CSP démarre timidement cette rencontre, avec Jonathan Rousselle à la mène et Boutsiele dans la peinture. Côté Dijon, Laurent Legname, le coach dijonnais, a bien préparé cette partie. Le secteur intérieur de la JDA étouffe complètement Boutsiele et Samuels, deux points forts du CSP depuis quelques semaines. Limoges n’y arrive pas et retombe dans ses travers : manque d’agressivité en défense, absence de fluidité et de jeu collectif en attaque … Les solutions manquent dans la raquette, le CSP tente alors de trouver des positions sur les extérieurs pour se sortir du piège dijonnais. Mais les tirs sont forcés, le CSP balance des parpaings en direction du cercle visiteur, sans pour autant trouver la mire. A la pause, Limoges n’a marqué que 25 points, et Beaublanc gronde, pendant que Dijon rentre au vestiaire après avoir respecté à la lettre le plan de jeu prévu ( 25/43 ).

Le retour sur le parquet n’est guère mieux pour les locaux. Le problème du secteur intérieur n’est toujours pas réglé, et Limoges s’appuie sur des exploits individuels pour rester en vie dans ce match. C’est Axel Bouteille, seul limougeaud à la régularité exemplaire depuis le début de la saison, qui sonne la révolte. Limoges revient à quelques encablures de la JDA, grâce au bon passage de son nouveau meneur de jeu, Jordan Taylor, auteur de quelques actions intéressantes pour son premier match avec le maillot limougeaud. Mais le CSP s’est réveillé trop tard. Dijon remet un coup de collier, l’occasion de reprendre un matelas confortable par l’intermédiaire de l’extraterrestre du soir en la personne du meneur de jeu de la JDA, David Holston, auteur d’une prestation hallucinante, notamment derrière la ligne des 3 points. La défaite se dessine pour le CSP, qui s’incline 67/79. Une défaite de trop pour le coach limougeaud Kyle Milling, démis de ses fonctions dimanche, et remplacé par son adjoint François Péronnet.

La réaction de Damien Inglis

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile