Hyperloop : Lancement des activités de Transpod en France

23 janvier 2019 A la une


Mardi 22 janvier 2019, Sébastien Gendron (Co-fondateur et PDG de Transpod), la société qui porte le projet Hyperloop, a annoncé la création de sa filiale française Transpod France. Dans la foulée, trois partenariats majeurs ont été signés à l’Ambassade du Canada à Paris. Un nouveau pas important de franchi pour ce train qui doit circuler à 1000 km/h dans un tube sous vide d’air.

L’endroit n’avait pas été choisi au hasard : l’Ambassade du Canada à Paris. Dans ce contexte très solennel, Sébastien Gendron et Ryan Janzen (tous deux co-fondateurs de Transpod et PDG et directeur technique), ont annoncés ce mardi 22 janvier 2019, la création de Transpod France (sa filiale française) qui sera implantée à Limoges. Cette nouvelle entité va se concentrer sur le développement de la piste d’essai de Droux (Haute-Vienne) et sur les programmes de tests. L’objectif, à terme, est d’aboutir à la construction d’un prototype opérationnel qui sera assemblé à Limoges.

« Un nouveau cap de franchi »

Sébastien Gendron : « C’est un nouveau cap de franchi avec des partenaires de renommé mondiale qui ont des capacités financières dont nous avons besoin. Ils vont contribuer à ce centre d’essai et bien au delà. L’objectif en France c’est de développer des « sous-ensemble » du côté de Limoges. On peut également compter sur le support de l’Etat Français. Cela ne va pas encore assez vite à mon goût mais c’est en bonne voie. En ouvrant des bureaux à Limoges nous allons amener dans la région des innovateurs et des leaders industriels mondiaux ».

« Les premiers partenariats »

Ce mardi a également été l’occasion de signer les premiers partenariats avec Arcelor-Mital, EDF et la SADE. Pour les signataires il est évident que le projet de l’Hyperloop sera un élément indispensable des futurs concept de mobilité. Arcelor-Mital (acteur de premier plan dans le développement des concepts) grâce à sa technologie a répondu présent sans hésiter. Pour EDF, l’entreprise trouve sa place dans ce projet, qu’elle juge, innovant, s’intégrant à la transition énergétique qui valorise les dynamiques des territoires. Pour le directeur de l’entreprise SADE (entreprise spécialisée dans les réseaux), ses ingénieurs ont des « étoiles dans les yeux après leur première rencontre avec Transpod ».

« Un avantage pour le département »

Jean-Claude Leblois (président du Conseil départemental de la Haute-Vienne) et Marie-Ange Magne (députée de la 3e circonscription de Haute-Vienne) étaient présents.

Jean-Claude Leblois : « Le département est mis en avant, c’est une bonne chose. Cela montre que la Haute-Vienne est la « terre du possible, la terre de la créativité, la terre de l’innovation et la terre de la recherche ». Le projet Hyperloop sur un département rural, comme la Haute-Vienne, à Droux (dans une commune de 300 habitants), c’est quelque chose qui est très porteur pour notre département. Ce projet franchi les étapes, les unes après les autres. Des le départ il fallait donner à ce projet la possibilité d’exister et la première rencontre a eu lieu avec le département. Je n’ai pas hésité une seule seconde pour leur dire « on vous accompagne » et on va vous mettre à disposition ce terrain pour qu’un centre d’essai puisse voir le jour ».

Marie-Ange Magne : « C’est un projet important car nous connaissons tous la problématique de l’enclavement du territoire (particulièrement dans la 3e circonscription de la Haute-Vienne). C’est un projet positif qu’il faut valoriser à sa juste valeur. Le projet prend forme, il prend de l’ampleur, qui se fait connaitre et qui fait connaitre notre territoire ».

« Les innovations de Transpod »

Lors de cette journée, Sébastien Gendron a annoncé une nouvelle innovation dans le domaine de la physique avec « vaillance flux » qui permet des capacités de détection hors norme. Cette innovation devrait permettre aux voitures, aéronefs, engins spatiaux et même aux êtres humains, portant des aides sensorielles électroniques, de voir et de comprendre leur environnement avec une capacité accrue.

Transpod développe également des applications pour les véhicules autonome. Le but est de réduire les problèmes de capteurs aveuglés par la lumière du soleil.


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile