Gulsen Yildirim veut reconstruire la gauche

18 décembre 2018 A la une


La secrétaire fédérale du Parti Socialiste de Haute-Vienne, Gulsen Yldirim, veut dépasser les clivages actuels et appelle au rassemblement pour faire entendre une seule voix collective de gauche. Elle vient de contribuer à une groupe de travail pour l’ouvrage collectif « De la gauche en commun aux nouveaux possibles ». L’objectif est de dresser un constat et d’ouvrir le débat. 

Pour Gulsen Yildirim : « Nous sonnes actuellement dans une période politique inédite et particulière. L’avenir est incertain. Face aux mouvements des Gilets Jaunes, la première secrétaire estime qu’ils portent des revendications qui sont plutôt de gauche. Elle veut aborder la situation sur le plan psychologique mais aussi politique. La société est  inquiète, les gens ont peur de l’avenir, ce qui abouti à une montée du populisme et du nationalisme »

« Il n’y a pas de solutions miracle »

« L’ouvrage a pour objectif de faire des constats et d’ouvrir la discussion. Il faut changer la façon de faire de la politique, il faut partir du bas (partir des territoires) et aller vers le haut. Cette ouvrage, initié par le responsable national Sébastien Vincini, veut valoriser une dynamique territoriale et la nouvelle génération d’élus. Cette réflexion privilégie l’espace des communes (eau, énergie, cultures, etc …), proche du local afin de définir un vrai projet progressiste ».

« Le Parti Socialiste va mal »

Sans langue de bois, Gulsen Yildirim a déclaré que « le Parti Socialisme allait mal depuis les présidentielles perdues. Il y a eu une transformation avec un changement de site (à Paris) et un plan social qui a fait du mal. Il faut maintenant faire de la politique différemment. En menant un travail de fond le Parti Socialiste peut devenir une force de proposition. Il y a actuellement une prise de conscience mais pas encore de passage à l’acte. L’heure est désormais au rassemblement. A force de vouloir tuer l’autre, on va se tuer tous ensemble ».

Interview de Gulsen Yldirim :


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile