Grosse opération de contrôle et de sécurisation des mobilités

14 novembre 2019 A la une


Dans les continuité des précédentes opérations zonales, la région de gendarmerie Nouvelle-Aquitaine (RGNA) a mené une nouvelle opération de sécurisation des mobilités et des flux, le mercredi 13 novembre 2019, sur l’ensemble des vecteurs de mobilité induisant des flux importants de personnes et de marchandises, à partir du massif pyrénéens et sur toute la Nouvelle-Aquitaine.

Les objectifs recherchés étaient plus particulièrement de sécuriser par le contrôle, les mouvements des véhicules et des personnes en Nouvelle-Aquitaine en visant notamment les atteintes aux biens. Mais aussi de lutter contre toute les formes d’insécurité et maintenir une vigilance accrue dans la profondeur de cette zone géographique et assurer une présence dissuasive.

« 740 gendarmes mobilisés en Nouvelle-Aquitaine »

À cet effet tous les types de « mobilités », qu’elles soient terrestres, ferroviaires, maritimes, aéroportuaires et fluviales ont fait l’objet de surveillances et de contrôles. 740 militaires de la gendarmerie nationale étaient engagés sur l’ensemble du territoire de la RGNA, répartis sur 166 postes de contrôles. Participaient également à cette opération, la gendarmerie des transports aériens, la gendarmerie maritime, les unités ariennes de la gendarmerie, la police de l’air et des frontières, les services de la surveillance générale de la SNCF, des fonctionnaires de la police nationale, des agents de la Douane et de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, ainsi que la Guardia Civil espagnole sur la frontière avec l’Espagne.

Le groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne (GGD 87) participait également à cette opération d’envergure en prenant en compte les axes structurants majeurs de sa zone de compétence. Ainsi en Haute-Vienne dès le début de l’après-midi, 51 militaires issus de l’EDSR 87 et des compagnies de gendarmerie départementale de Limoges, Bellac et de Saint-Junien, ainsi que 3 équipes cynophiles étaient engagés. Des effectifs de la police de l’air et des frontières ont également appuyé les gendarmes hauts-viennois.

« 279 personnes, 107 poids-lourds et 103 véhicules contrôlés »

Au total 279 personnes ainsi que 107 poids-lourds et fourgonnettes, 103 véhicules légers ont été contrôlés par les gendarmes de la Haute-Vienne, avec la prise en compte également des transports de matières dangereuses. Plusieurs infractions génératrices d’accidents graves de la circulation routière (conduites sous l’emprise de produits stupéfiants, alcoolémies avec des taux délictuels, franchissement de lignes continues…) ont été relevées ainsi que des infractions à la législation sur les transports routiers de personnes et de marchandises (dont une surcharge de plus de 3 tonnes 5 sur une fourgonnette).


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile