Grève au urgences du CHU de Limoges

28 mai 2019 A la une


Lundi 27 mai 2019, les personnels des urgences du CHU de Limoges ont commencé, en fin de matinée (11h30) une grève reconductible pour dénoncer les mauvaises conditions de travail, liées à un manque de personnel, qui a des impacts sur la prise en charge des patients. Selon l’intersyndicale, il manquerait 75 personnels soignants dans les différents services du CHU.

Un mouvement bien suivi, hier matin, avec un rassemblement sur le parvis de l’hôpital. Selon l’intersyndicale il manque 75 personnels soignants dans les différents services du CHU. Dans le détail : il manque 50 postes infirmiers et 25 aides-soignants. Actuellement plus de 60 lits sont fermés par manque de personnels.

Ras le bol général

« Trop c’est trop », les personnels des services des urgences du CHU de Limoges n’en peuvent plus ! Entre le manque de personnel et l’augmentation constante du flux des patients la situation devient très compliquée. Entre les arrêts maladies longue durée, 15% des effectifs absents aux urgences ne sont pas remplacés. Le personnel est obligé de revenir sur ses jours de repos, des jours de travail récupérables seulement l’année prochaine. Le nombre de patients ne cessent d’augmenter (750 passages en plus par rapport à l’année dernière).

Manque de personnels

Le manque de personnel a conduit la direction a fermer l’unité d’hospitalisation de courte durée (11 lits) rattachée aux urgences. Faute de lits les patients stagnent dans le service. Même si le nombre des passages aux urgences a considérablement augmenté ces dernières années, le taux d’encadrement reste inchangé. Le quota du personnel n’a pas bougé depuis 2004.

Les revendications

Les personnels des urgences demandent une véritable augmentation des effectifs pour assurer la qualité et la sécurité de la prise en charge des patients. Une véritable politique de remplacement de l’absentéisme et l’ouverture de lits en nombre suffisant pour assurer une hospitalisation dans le respect de la dignité humaine.

Des avancées …

Hier soir, quelques avancées étaient constatées : le recrutement d’un infirmier organisateur de sortie, d’un infirmier de nuit et d’un ASH. Pas d’embauche au niveau des aides-soignants. La grève a été reconduite jusqu’a mercredi ou une nouvelle réunion est prévue avec la direction.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile